Publicité
28 mars 2018 - 04:00

Trois hockeyeurs du Phœnix partagent avec des jeunes de Saint-Philippe

Par Ralph Côté, Journaliste

Windsor (RC) – La direction, les enseignantes et enseignants de l’école Saint-Philippe ont invité trois joueurs de l’équipe du Phœnix de Sherbrooke de la Ligue de hockey majeure du Québec durant l’après-midi du 19 mars. La rencontre avait lieu au gymnase avec les six groupes d’élèves de 4e et 5e année qui ont pu poser plusieurs questions aux trois invités, dont celles des comportements parfois agressifs dans la cour d’école.

«Plusieurs enfants sont passionnés par les sports d’équipe et plus particulièrement le hockey et aussi le soccer. Nous avons remarqué que plusieurs conflits éclatent sur la cour d’école pendant des matchs. Afin de prévenir l’intimidation et la violence, nous avons invité des joueurs du Phœnix de Sherbrooke à venir parler de plusieurs aspects positifs des sports d’équipe. De plus, pendant les mois de mars et avril, les enseignants en éducation physique de même que les intervenantes Shanny Rondeau et Lise Ouellet travaillent sur les comportements ciblés en théorie et en pratique», précise la directrice de l’école, Isabelle Boucher.

Quant aux trois hockeyeurs, leur passage à Windsor a été apprécié à la fois des jeunes et des adultes. Le capitaine et centre du Phœnix, Hugo Roy, et les ailiers Mathieu Olivier et Kevin Gilbert ont décortiqué la distance et le contexte entre un jeu organisé avec des règles à suivre et une cour de récréation pour s’amuser sans frustration et violence inutile.

«Le hockey, comme d’autres sports, est un jeu qui exige beaucoup de concentration et d’efforts. C’est un rêve pour nous tous, mais c’est aussi un sport de glisse qui fait en sorte que chaque joueur doit donner toute son énergie, le 110 pour cent, ce qui risque d’avoir des blessures et aussi de faire face à l’adversaire. L’important, c’est de tracer la ligne, de savoir où est la limite», d’affirmer le capitaine Hugo.

La présence des trois hockeyeurs, qui profitent en ce moment d’un Phœnix en pleine forme, a aussi répondu à plusieurs questions concernant à la fois plusieurs aspects de leur discipline sportive et de leur vie personnelle, dont l’esprit d’équipe, la famille, les amis, l’adaptation vers d’autres équipes canadiennes et américaines, la réalité d’un temps qui va vite et particulièrement l’importance des sports-études.

«Finalement, à l’école Saint-Philippe, nous voulons miser sur la prévention. Nous vous invitons à parler à votre enfant des comportements positifs dans le sport et à l’encourager à être un leader positif», d’ajouter Isabelle Boucher.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.