Publicité
8 février 2018 - 04:00 | Mis à jour : 06:30

55e édition pour le plus «vieux» tournoi en Estrie !

Richmond – Le tournoi national atome Mousquiri de Richmond peut se targuer d’être le plus vieux en Estrie, lui qui a vu le jour lors de la saison 1963-64 et qui en sera à sa 55e édition du 5 au 18 février. C’est un groupe de bénévoles de l’association sportive de Richmond qui est à l’origine de l’organisation du premier tournoi régional mosquito, lequel s’est tenu au mois de mars 1964 avec la présence de 13 équipes.

Ce tournoi avait été mis sur pied pour préparer les équipes de la région à la compétition du tournoi international pee-wee de Québec, car il ne faut pas oublier que les tournois n’existaient pas à l’époque, à part celui de la vieille Capitale. Les fondateurs du tournoi ne se doutaient pas que le tournoi Mousquiri, comme nous le connaissons aujourd’hui, deviendrait avec le temps l’un des plus durables au Québec!

Le tournoi devait obtenir l’accréditation de tournoi provincial moustique en 1970, puis en 1975 cette compétition sportive devenait le tournoi provincial atome Mousquiri. Un tournant majeur s’est en effet produit lors du tournoi de 1975 alors que le tournoi moustique de Richmond est devenu le tournoi Mousquiri. Il devenait par le fait même le premier tournoi au Québec à se doter d’une mascotte. Elle avait pour objectif de revaloriser le côté humain de cette compétition qui a toujours accueilli des jeunes de 9 à 11 ans.

Cette initiative a été le fruit de deux grands bâtisseurs du tournoi, René Thibault et Gilles Fontaine. Puis en 1986, le tournoi a reçu le statut de tournoi national, permettant ainsi de recevoir des équipes de l’extérieur du Québec, dont plusieurs de l’Ontario et des États-Unis. Depuis cette date, le comité organisateur a toujours reçu des équipes de l’extérieur, surtout des États-Unis dont quelques-unes du Michigan, du Wisconsin, de l’État de New York, du Massachusetts, du Rhode Island, de la Pennsylvanie, du Vermont, du New Hampshire et même de la Californie!

Signalons que depuis le début du tournoi en 1964, c’est un grand total de 3690 rencontres qui ont eu lieu à l’aréna de Richmond. Plus de 2378 équipes ont participé au tournoi, dont un nombre record de 80 en 1982. Il a aussi accueilli au fil des ans, plus de 20000 jeunes joueurs, dont plusieurs sont devenus plus tard des vedettes dans les rangs professionnels.

On n’a qu’à penser aux Sylvain Lefebvre, Marc Fortier, Sean McKenna, Gilles Hamel, Yannick Perreault , Alan Haworth de même que les Vincent Damphousse, Patrice Brisebois, Martin Brodeur, Patrick Roy, Félix Potvin, Stéphane Robidas, Pierre-Marc Bouchard, Patrice Bergeron, Marc-André Fleury, Antoine Vermette, Pascal Dupuis, Mathieu Perreault, David Perron, Sarah Vaillancourt et plusieurs autres dont les deux derniers, Anthony Beauvillier et Philipe Danault, qui ont réalisé leurs premières compétitions sur la glace de Richmond.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.