Publicité
10 août 2017 - 04:00

La Ville de Windsor perpétue la mémoire de Dominic Fontaine

Windsor – C’est en présence des membres de la famille de Dominic et de nombreux amis et anciens coéquipiers de hockey et autres sports que la Ville de Windsor a procédé durant le matin du vendredi 28 juillet au dévoilement d’une plaque commémorative dans le but de perpétuer la mémoire de Dominic Fontaine. Ainsi, la patinoire extérieure de la rue Georges-Guilbault portera désormais le nom de Patinoire Dominic-Fontaine.

« La Ville de Windsor souhaitait souligner de façon particulière la personnalité et les valeurs véhiculées par Dominic. Ce jeune homme était reconnu et apprécié de tous. Pour plusieurs jeunes de sa génération, il était un modèle. Dorénavant, ce lieu sera consacré à Dominic et à tout ce qu’il pouvait représenter », de confier la mairesse de Windsor, Sylvie Bureau.

Pour la famille, cette journée constituait un moment particulier et le geste de la Ville de Windsor d’honorer la mémoire de leur fils est plus qu’apprécié. « De savoir qu’il sera immortalisé, permettant ainsi que les gens se souviennent de lui, nous émeut beaucoup. Ce geste réconforte notre cœur lorsque nous imaginons nos petits-fils, fiers du nom de «Doom» l’oncle, le parrain, gravé à jamais sur cette plaque », mentionnait avec émotion la mère de Dominic, Chantal Boudreault.

Le 79

Rappelons qu’au fil des encouragements à l’endroit de M. Dominic Fontaine, des membres du conseil de ville, dont la mairesse Sylvie Bureau, étaient présents le 7 octobre 2016 au Centre J.A.-Lemay. Alors que le jeune Windsorois luttait contre le cancer, la direction du club de hockey senior Desjardins-Wild de Windsor avait retiré son chandail, le numéro 79, qui est maintenant depuis suspendu au-dessus de la glace. Pour une rare occasion, l’aréna était pleine pour saluer Dominic Fontaine.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.