Publicité
17 mars 2017 - 04:00

La Crosse mineure en Estrie vise le développement des jeunes

Estrie – Fort du partenariat des quatre associations de crosse mineure de la région estrienne, Crosse Estrie actualisent sa structure et l’oriente vers une vision de développement des attitudes athlétiques et sportives de ses jeunes athlètes, tout en offrant à celles et ceux qui le désirent un volet compétitif.

Pour répondre aux attentes sociales liées au développement des jeunes, Crosse Estrie adapte sa structure aux exigences de la société en favorisant la participation, le plaisir de jouer et le dépassement de soi. Le volet local permettra à chaque joueur de développer ses attitudes athlétiques et techniques. En plus des parties, une structure intégrée des séances d’entraînement a été mise en place et des discussions sont en cours pour l’élaboration d’un plan de développement des joueurs.

Tous les athlètes inscrits à l’une des associations de crosse mineure en Estrie devront participer à ce volet. Par la suite, un volet compétitif (appelé le REP) sera offert aux jeunes ayant une envie pour la compétition. Ce volet offrira l’occasion de participer à des compétitions québécoises et ontariennes.

Windsor au sein des quatre associations

Crosse Estrie regroupe les associations de crosse mineure de Bromont-Magog, Coaticook, Sherbrooke et Windsor. Ces associations offrent, chaque année, l’occasion à de nombreux jeunes de développer de nombreuses habiletés individuelles, collectives et sociales.

De nombreux spécialistes ont démontré que la pratique de plusieurs sports par les jeunes favorise leur développement. De ce fait, Crosse Estrie souhaite positionner la pratique de ce sport comme un complément de premier plan à la pratique de sports tels que le hockey et le basketball.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.