Publicité
11 août 2019 - 04:00

Bilan de la 26e édition de la Semaine nationale de prévention de la noyade

Montréal – Durant la Semaine nationale de prévention de la noyade (SNPN) qui s’est déroulée du 21 au 27 juillet dernier, la Société de sauvetage a malheureusement enregistré 5 décès liés à l’eau, et ce, malgré la mobilisation de centaines d’ambassadeurs et d’ambassadrices partout au Québec. Ce que nous considérons comme une vaste campagne de sensibilisation fut néanmoins un succès sur le plan participatif; nos recommandations en matière de sécurité aquatique ont pu être entendues, écoutées et suivies.

Depuis sa création, la SNPN se déroule la troisième semaine de juillet, une période tristement connue pour ses nombreux cas de noyades. Nous croyons que ce choix, loin d’être anodin, est toujours aussi pertinent afin d’offrir au grand public, durant une période où les plans d’eau sont fortement achalandés, les moyens de contrer cette problématique.

L’an dernier, 7 noyades ont été répertoriées durant la SNPN, qui devançait d’une semaine les vacances de la construction. Or, malgré nos efforts de sensibilisation déployés sur toutes les tribunes, 5 noyades sont survenues lors de l’édition2019, portant le décompte annuel à 41. Le constat demeure regrettable puisque dans la grande majorité de ces cas, la noyade aurait pu être évitée. La saison estivale est loin d’être terminée et c’est pourquoi la Société de sauvetage réitère ses messages et encourage baigneurs et plaisanciers à faire preuve de vigilance lors de leurs activités et à adopter un comportement sécuritaire en tout temps. Les principales mesures de sécurité pour un retour sur la terre ferme demeurent les mêmes:

• Ne jamais se baigner seul, quel que soit l’âge.

• Ne pas surestimer ses capacités à savoir nager.

• Porter un vêtement de flottaison individuel lorsque l’on est à bord d’une embarcation.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.