Publicité
18 août 2018 - 04:00

Fin de la grève pour les paramédics de Dessercom

Par Ralph Côté, Journaliste

Asbestos - Windsor (RC) – Forte de ses 50 ans d’existence, Dessercom, la plus importante entreprise ambulancière du Québec, a annoncé en date du 9 août que le conflit de travail historique dans le domaine préhospitalier québécois est maintenant terminé dans les secteurs qu’elle dessert, dont ceux des casernes d’Asbestos et de Windsor.

Dessercom a conclu une entente avec la Fédération des employés du préhospitalier du Québec (FPHQ) qui a permis de renouveler la convention collective des paramédics échue depuis 2015. Les moyens de pression ont déjà cessé et les véhicules ambulanciers seront nettoyés graduellement. « Ce conflit de travail est maintenant derrière nous et il aura été difficile pour l’ensemble de nos employés. Je tiens à remercier le professionnalisme de nos paramédics envers la population et l’excellent travail de notre personnel administratif durant cette grève historique », mentionne Clément Boucher, président du Conseil d’administration.

Évolution des services

L’entreprise, dont le siège social est situé à Lévis, peut dorénavant poursuivre sa mission d’être présente et engagée dans sa communauté grâce à l’implication de ses travailleurs tout en poursuivant son désir d’innover le domaine préhospitalier québécois.

« Nous voulons contribuer activement à l’évolution des services ambulanciers québécois ainsi qu’à l’amélioration des services offerts à la population. Il y a eu beaucoup de changements dans notre domaine ces dernières années. Maintenant que le conflit de travail est derrière nous, il sera plus facile de travailler avec tous les acteurs du réseau de la santé afin de maximiser le recours aux paramédics. Ils sont de véritables professionnels de la santé en mesure de prodiguer des soins, ainsi que des spécialistes des interventions extrahospitalières », a pour sa part déclaré le directeur général Maxime Laviolette.

Pour Dessercom, les paramédics, par leurs connaissances et leurs compétences, seraient aptes à agir davantage notamment dans les soins à domicile, en plus d’être de véritables intervenants pour leurs communautés. D’ailleurs, la paramédecine communautaire est en vogue dans d’autres provinces du Canada. Cette diversification à la profession de paramédic permet d’offrir des soins de qualité à la population, de manière proactive, pour ainsi éviter un transport vers une salle d’urgence lors d’un cas non urgent. Grâce à la collaboration interprofessionnelle, les patients obtiennent des soins à domicile et un plan d’intervention adaptés à leurs besoins physiques et psychologiques.

Estrie et MRC

Quant aux forces de Dessercom, l’entreprise regroupe près de 900 professionnels et employés; 95 ambulances; 110 minibus pour l’accompagnement médical; 39 points de service ambulancier; 18 points de service de transport médical et 14 régions administratives du Québec desservies.

Plus précisément, Dessercom regroupent les Services ambulanciers disponibles dans 9 régions administratives, le Transport médical et les Services aux entreprises. En Estrie, deux casernes de Dessercom sont situées respectivement dans les MRC des Sources (Ambulances Asbestos) et du Val-Saint-François (Ambulances Windsor).

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.