Publicité
11 février 2017 - 04:00 | Mis à jour : 25 mars 2017 - 09:41

Un triste dimanche pour le Dr Julien Clément et son équipe

Par Ralph Côté, Journaliste

Windsor (RC) – Natif de Windsor, le docteur Julien Clément a été au cœur du triste événement survenu le 29 janvier au Centre culturel islamique de Québec. Un étudiant en sciences politiques de 27 ans résidant à Québec, Alexandre Bissonnette, a tué six personnes âgées de 39 à 60 ans et 20 personnes ont été hospitalisés pour des blessures plus ou moins graves.

Quatre urgences du CHU ont reçu des soins, dont celle de l’Enfant-Jésus, là où le Dr Clément est responsable du département de traumatologie. Six chirurgiens et des équipes d’urgentologues, d’infirmières et infirmiers ont été plongés dans un contexte inhabituel tandis que le communauté musulmane de Québec pleuraient leurs proches.

Le Dr Clément a pu mesurer le soudain effet de crise par rapport à ses trois présences en Afghanistan à titre de major et de chirurgien militaire en zones de guerre. La comparaison a révélé que l’équipe de l’Enfant-Jésus a bien gérée la situation.

Fait à noter, le jeune Clément s’est inscrit à la 52e Ambulance de campagne à Sherbrooke avec la volonté de sauver des vies. Sa présence au sein de l’organisation s’est poursuivie durant huit ans. De cette expérience s’ajoutent sa résidence en chirurgie thoracique à Sherbrooke, une formation complémentaire en traumatologie à Vancouver, sa présence dans des hôpitaux de 2009 à 2012 jusqu’à son arrivée à l’Enfant-Jésus. Le Windsorois d’origine réside maintenant à Québec avec sa famille.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.