Publicité
16 janvier 2019 - 04:00

Une première visite d’Alain Rayes dans les bureaux d’André Bachand

Par Richard Lefebvre, Journaliste

Asbestos (RL) - Une première rencontre officielle depuis l’élection d’octobre dernier, s’est déroulée le 10 janvier entre les deux députés de la circonscription, Alain Rayes du côté fédéral et André Bachand qui en est à un premier mandat au niveau de la province. Cette rencontre qui s’est déroulée dans les nouveaux locaux de M. Bachand à Asbestos, avait pour objectif faire le point sur le développement et les enjeux actuels qui touchent les 17 municipalités communes des élus et ainsi établir les bases d’un partenariat de collaboration solide. Plusieurs dossiers comme l’agriculture, le réseau Internet et cellulaires ainsi que le projet d’Alliance Magnésium ont été abordés par les députés. En dépit du fait que plusieurs discussions avaient déjà eu lieu entre les deux hommes, cette rencontre s’avérait essentielle selon M. Rayes, afin de bien installer la nouvelle structure intergouvernementale en place pour l’épanouissement de la région.

«Je suis fier de représenter les gens de Richmond, où les enjeux sont nombreux. Plusieurs d’entre eux touchent à la fois le provincial et le fédéral. Nous sommes déterminés à travailler en étroite collaboration afin de contribuer à la réalisation de projets régionaux», a quant à lui indiqué André Bachand.

« Pour Alain Rayes, cet entretien avec M. Bachand complète une tournée de rencontres avec les députés provinciaux présents dans la circonscription fédérale de Richmond-Arthabaska. Il avait accueilli les députés Sébastien Schneeberger (Drummond-Bois-Francs), Éric Lefebvre (Arthabaska) et Donald Martel (Nicolet-Bécancour) récemment.» Pouvait-on lire dans le communiqué officiel émanant des bureaux de M. Rayes, lui qui reprendra ses travaux parlementaires à Ottawa le 28 janvier prochain.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.