Publicité
19 septembre 2016 - 04:00 | Mis à jour : 24 septembre 2016 - 12:27

Karine Vallières octroie 90 000 $ pour le comté de Richmond

Comté de Richmond – La députée de Richmond et adjointe parlementaire du premier ministre pour le volet jeunesse, Karine Vallières, annonce l’attribution d’une aide financière de 90 000 $ répartie entre deux organismes jeunesse de la circonscription qu’elle représente. Cette somme sera attribuée à la MRC du Val-Saint-François et au Carrefour jeunesse-emploi des comtés de Richmond et Drummond-Bois-Francs, partenaires promoteurs de l’organisme Place aux jeunes en région, un collaborateur majeur du gouvernement qui favorise la mobilité des jeunes vers les régions.

« En tant qu’adjointe parlementaire du premier ministre pour le volet jeunesse, je suis à même de constater le rôle de Place aux jeunes sur le terrain. En tant que députée, je sais que pour bâtir une économie forte dans notre région, nous avons besoin de garder et d’attirer chez nous les jeunes, la relève. Ils sont les entrepreneurs, les leaders et les travailleurs de demain. Le programme Place aux jeunes permet de soutenir ceux qui désirent s’établir en région en facilitant leur insertion dans nos communautés locales», affirme la députée Vallières.

Avec Place aux jeunes, les candidats ont la possibilité d’imaginer leur avenir en région et de bénéficier d’un accompagnement personnalisé pour concrétiser ce projet de vie. « L’investissement permettra à des jeunes de l’extérieur de la région de venir l’explorer, de découvrir ses richesses et de s’y établir », explique la directrice générale de la MRC du Val-Saint-François, Mme Manon Fortin.

« Voilà une excellente nouvelle pour les deux organismes de partenaires-promoteurs du projet, c’est-à-dire la MRC du Val-Saint-François et le Carrefour jeunesse-emploi des comtés de Richmond et Drummond-Bois-Francs.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.