Publicité
25 janvier 2017 - 04:00

Les Wales Home de Richmond, essentiel à la communauté anglophone

Le Wales Home, résidence pour personnes âgées à Canton de Cleveland (région de Richmond) dessert la communauté anglophone de l’Estrie depuis 100 ans.

Le Wales Home est constitué d’une résidence privée pour personnes autonomes et semi-autonomes pouvant accueillir 115 résidents, de même qu’un CHSLD (centre d’hébergement de soins de longues durées) pour personnes en perte d’autonomie physique et cognitive pouvant accueillir 85 bénéficiaires reconnus ainsi par le gouvernement du Québec depuis plus de dix ans.

Il s’agit du seul CHSLD anglophone dans la région de l’Estrie alors que dans le même territoire, on compte 28 CHSLD publics francophones.

Pourtant, les bénéficiaires anglophones au CHSLD Wales ne bénéficient pas des mêmes droits que leurs concitoyens dans le domaine public francophone, car ils doivent payer deux à trois fois plus cher pour vivre dans le milieu de leur langue puisque le gouvernement du Québec ne prévoit aucun soutien financier pour ce CHSLD anglophone, contrairement à ce qui existe dans les CHSLD publics francophones.

Ce n’est pas suffisant de prétendre que des services anglophones sont disponibles dans les CHSLD publics pour nier à la communauté anglophone « son » CHSLD avec assistance financière. On ne parle pas ici d’un séjour temporaire dans un centre hospitalier quelconque pour les bénéficiaires, mais bien d’un milieu de vie où ces gens de grande vulnérabilité y passeront tout leur temps... pour le reste de leur vie!

Il me semble qu’on leur doit un endroit, en fin de vie, où la langue et la culture leur est familière, et où ils peuvent plus facilement s’adapter à leur nouvelle réalité qui est celle de personnes en perte d’autonomie nécessitant des soins prolongés, le tout aux mêmes conditions que leurs compatriotes du secteur public francophone.

Il est temps que le gouvernement du Québec reconnaisse cette réalité et accepte que la communauté anglophone estrienne ait son propre CHSLD aux mêmes conditions que les CHSLD publics francophones.

Me Denis Beaubien, membre du conseil d’administration du CHSLD Wales

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.