Publicité
26 décembre 2018 - 04:00

Budget 2019 : en route vers le Saint-Denis-de-Brompton de demain

Saint-Denis-de-Brompton– Alors que la résidence moyenne a vu sa valeur augmenter de 4,77%, passant de 322548$ en 2018 à 337946$ à compter du 1er janvier 2019, c’est à une hausse moyenne de 166,08$, incluant la Sûreté du Québec, que peuvent s’attendre les citoyennes et citoyens de Saint-Denis-de-Brompton en matière de taxation foncière pour l’année2019. En ce qui concerne les services municipaux, la plupart des tarifs sont maintenus par rapport à l’année précédente, tandis que d’autres, comme la collecte des matières organiques et l’accès aux réseaux (aqueduc et égouts), fluctuent en fonction de leurs coûts d’opération.

Grands axes et faits saillants du budget de l’année financière 2019

Pour maintenir le cap et répondre directement aux attentes de sa population, le Conseil a décidé de créer un service de loisirs et culture, de bonifier et optimiser le service des travaux publics, de mettre en œuvre un plan de gestion des lacs et cours d’eau et d’accélérer le processus de consultations publiques en vue de mettre à jour son plan d’urbanisme. Pour soutenir son organisation dans le cadre de ces différents chantiers, le Conseil s’est engagé à embaucher un trésorier, à lancer un tout nouveau site web et à se doter d’un réseau informatique à la fine pointe de la technologie pour contrer la cybercriminalité qui cible malheureusement de plus en plus les municipalités du Québec.

«Saint-Denis-de-Brompton poursuit sa croissance et les statistiques des 10 dernières années parlent d’elles-mêmes, précise d’entrée de jeu le maire, Jean-Luc Beauchemin. Pendant que notre population augmentait de 31,7%, la valeur foncière de notre municipalité doublait, de l’ordre de 107% pour être plus précis, et notre budget d’exploitations s’élevait de 59,1%. En 2016, Saint-Denis-de-Brompton se classait au 35e rang des localités du Québec de par son indice de vitalitééconomique1. Avec la croissance soutenue des dernières années, nous avons certainement conservé, voire même amélioré notre rang aujourd’hui. Évidemment, cette croissance exerce une pression sur nos infrastructures, c’est pourquoi nous devons résolument nous tourner vers l’avenir et planifier le Saint-Denis-de-Brompton de demain.»

Un programme triennal d’immobilisations pour gérer la croissance, dès aujourd’hui

Le Conseil municipal est à l’heure des choix et le Programme triennal d’immobilisations2019-2021 en est la preuve: d’abord, il met la table pour des études d’architecture, d’ingénierie et de patrimoine des bâtiments publics (hôtel de ville, caserne, Maison des pompiers, centre communautaire) puisque ceux-ci ne rencontrent plus les attentes de la population ni les besoins de l’administration municipale. Des investissements sont également prévus pour accroître la desserte du service de sécurité incendie, améliorer les infrastructures routières, réduire le recours à la sous-traitance du service des travaux publics, poursuivre les différents projets de réseaux d’égouts et d’aqueduc, améliorer les installations et

plateaux sportifs dont les très attendus jeux d’eau, enrichir l’offre culturelle pour animer la vie sociale, etc. «Il est important de noter que le conseil a évité complètement le recours à la taxe foncière pour payer les dépenses prévues au PTI, assure le maire Beauchemin. La grande majorité des coûts sera financée par des règlements d’emprunt dont seulement un est en vigueur actuellement. Les citoyens auront donc leur mot à dire sur tous les projets que le Conseil souhaite réaliser au cours des trois prochaines années, puisque tout règlement d’emprunt est soumis à une procédure d’approbation référendaire. Nous ferons nos devoirs et informerons nos citoyens sur ces règlements et leur importance capitale pour maintenir un niveau de services acceptable au sein de notre communauté.» D’ailleurs, la municipalité convie déjà ses citoyens à une assemblée publique de consultation le 23 janvier prochain pour traiter plus en détail de ces investissements.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.