Publicité
15 décembre 2018 - 04:00

Cannabis : Asbestos revoit une réglementation

Par Richard Lefebvre, Journaliste

Asbestos (RL) - À l’instar de bons nombres d’autres municipalités au Québec, les élus municipaux de la ville d’Asbestos ont entériné, lors de la tenue de la réunion ordinaire du conseil le 3 décembre dernier, la modification d’une règlementation municipale en lien avec la récente légalisation du cannabis au pays. Ainsi l’adoption du règlement2018-284 sur la paix et l’ordre dans les endroits publics de la ville d’Asbestos, vient modifier l’ancien règlement2014-208. Celui-ci stipule l’interdiction à quiconque de consommer, être en état d’ébriété ou intoxiqué par l’alcool ou le cannabis dans toute place publique municipale. Cette réglementation est officiellement en vigueur depuis la parution de l’avis officiel le 4 décembre 2018. Comme il s’agit d’un ajustement et non d’une refonte complète de cet article de la charte municipale, le même type d’exemptions pourrait potentiellement avoir lieu si l’approbation préalable de la municipalité via la location, l’attribution de permis d’évènements spéciaux ou autres, est obtenue.

Rappelons que la consommation de cannabis et le port d’un maximum de 30 grammes séchés sont autorisés au Canada pour les personnes âgées de 18 ans et plus, depuis le 17 octobre 2018. Pour de plus amples renseignements liés aux lois et règlementations liées au cannabis, consultez le site internet de la ville d’Asbestos ainsi que la page du Gouvernement du Canada.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.