Publicité
24 avril 2019 - 04:00

Le secteur des Trois-Lacs sous haute surveillance

Par Richard Lefebvre, Journaliste

Asbestos (RL) - L’état d’urgence a été décrété vers 11h30 samedi matin dans le secteur des Trois-Lacs, alors que le niveau de l’eau montait considérablement rapidement en raison des conditions météo, qui sévissaient sur la région. En tout ce sont près d’une cinquantaine de résidences qui furent l’objet d’indications d’évacuations, certaines par mesurent préventives, alors que d’autres se trouvaient directement au cœur de la zone inondée. Les principales artères touchées étaient, les rues Harvey, Larochelle (Pointe Filteau), ainsi que la 18 avenue. Cependant, ce n’est qu’une dizaine de personnes seulement qui ont finalement quitté leur foyer, en direction du centre des mesures d’urgence se trouvant dans les locaux du camp musical. Une trentaine de pompiers dépêchés sur lieux, provenant d’Asbestos et Danville, ont mis l’épaule à la roue dès le lever du jour samedi, afin de préparer des sacs de sable, servant d’embâcles, en prévision de la journée qui s’annonçait déjà problématique à cette heure. Un important coup de main est également venu de la part des cols bleus de la municipalité, de bénévoles ainsi que des membres du club de 3 et 4 roues. «Nous avons une équipe très impliquée sur le terrain et nous surveillons de façon constante l’évolution de la situation, qui on l’espère pourra se stabiliser au cours des prochaines heures avec la pluie qui devrait cesser en soirée.» De commenter M. Alain Chainé directeur du service incendie d’Asbestos.

Saint-Camille également touché

La portion de route aux abords du petit pont du rang13 de Saint-Camille était impraticable dans la journée de samedi également, alors que la rivière, sortie de son lit, recouvrait complètement une parcelle de la route. «Les dommages se limitent au chemin actuellement et aucune résidence n’a été touchée. L’équipe municipale veille au grain, afin de réagir promptement en cas de besoin, nous avons aussi le centre de services aux sinistrés, qui est prêt s’il y a lieu.» De souligner le maire Philippe Pagé.

Le niveau redescend

Une mise au point au sujet des deux situations problématiques lors de la journée du dimanche de Pâques, aura permis d’apprendre que l’état d’urgence n’était plus en vigueur et que la situation était revenue à la normale au courant de la journée, une surveillance demeurera cependant encore active quelque temps dans les deux cas.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.