Publicité
18 janvier 2019 - 04:00

De sévères conditions pour Sylvie Saint-Cyr

Par Ralph Côté, Journaliste

Richmond (RC) – Suite à sa comparution le 13 octobre dernier au palais de justice de Sherbrooke, Sylvie Saint-Cyr a été accusée d’avoir fraudé son employeur pour une somme de plus ou moins 35000$ et ce, sur une période du 1er janvier 2012 au 25 novembre 2014. Alors que son procès devant jury devait débuter le 3 décembre, le fait de plaider coupable lui a permis d’éviter cette étape devant le tribunal pour connaitre sa peine. La femme de 56 ans qui habite le Canton de Cleveland a été condamnée à une peine à purger dans la collectivité.

Quant au pharmacien et propriétaire du Familiprix de Richmond, Philippe Leng, l’assureur a été en mesure de rembourser une partie des pertes monétaires. «C’est certain que l’on souhaite que la peine soit la plus importante possible. Cependant, elle reflète les peines pour une accusée qui n’avait pas d’antécédent judiciaire. Je respecte le processus judiciaire même si la fraude reconnue représente seulement un certain pourcentage des pertes que j’ai subi», explique M.Leng.

De 2012 à 2014, la fraudeuse utilisait des remboursements fictifs. Par la suite, elle faisait des correctifs au livre comptable afin de faire balancer l’encaisse et les prélèvements des journées visées par les faux remboursements, stipule le document déposé au dossier. Tout au long de ces années de pertes, Sylvie Saint-Cyr était gérante au Familiprix de Richmond. Évidemment, le pharmacien et propriétaire a mis en place de nouvelles mesures de sécurité incluant des vérifications en travail d’équipe, de mots de passe et de caméras de surveillance.

Suggestion commune

La peine a été imposée à la suite d’une suggestion commune de la procureure aux poursuites criminelles Me Geneviève Crépeau et l’avocat de la défense Me Marc-Olivier Perron. Sylvie Saint-Cyr devra respecter de sévères conditions lors de cette peine de prison à domicile imposée par le juge Charles Ouellet de la Cour supérieure au palais de justice de Sherbrooke.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.