Publicité
27 décembre 2017 - 04:00

Enquête sur des crimes en série ciblées via les petites annonces

Sherbrooke (SQ) – Le Service des crimes majeurs de la Sûreté du Québec poursuit son enquête concernant les agissements d’Antoni Bergeron, 25 ans. Ce dernier a comparu le 5 décembre dernier au palais de justice de Sherbrooke pour être notamment accusé de tentative de meurtre, d’agression sexuelle et de séquestration relativement à des gestes posés à Danville envers une femme de 33 ans le 4 décembre dernier.

Une seconde victime, soit une femme de 46 ans, s’est manifestée en lien avec une agression sexuelle survenue dans la région de Québec le 10 octobre dernier.

L’homme serait suspecté d’avoir ciblé des femmes demeurant seules en les contactant via des annonces de chambres à louer qu’elles publiaient sur un site d’annonces gratuites. Il utilisait ensuite une fausse identité, dont Tommy Leblanc, Tommy Bernier, David Laroche, ou d’autres noms similaires au sien, pour communiquer avec les femmes en se présentant comme un travailleur qui venait de décrocher un emploi dans la région. Les agressions pour lesquelles il a été accusé se sont déroulées lors de la première rencontre pour visiter les lieux, alors que le suspect se trouvait seul avec la victime.

Au cours des derniers mois, Antoni Bergeron aurait été de passage dans plusieurs régions, dont Lévis, La Pocatière, Drummondville, Rimouski, Mont-Joli, Saint-Jean-Port-Joli, Montmagny et Rawdon.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.