Publicité
30 août 2017 - 10:51 | Mis à jour : 10:57

Les recherches se continuent pour retrouver Shelley Stevens

Asbestos - Le témoin recherché a été rencontré hier par les policiers de la Sûreté du uébec. On peut donc annuler l’avis de recherche concernant l’homme à vélo qui avait été vu avec Mme Stevens.

L’enquête concernant la disparition de Shelley Stevens, 40 ans, est toujours en cours.

Aujourd’hui une équipe d’une vingtaine de policiers et enquêteurs poursuivront les recherches sur le terrain.

Des bénévoles structurés de l’Association québécoise des bénévoles en recherche et sauvetage avec la Sécurité civile, ainsi que des membres du Service des incendies, participent également aux recherches.

Le poste de commandement pour coordonner les recherches est toujours en place à l’aréna d’Asbestos.

Rappel : Shelley Stevens a été vue pour la dernière fois le dimanche 27 août vers 17h30, sur la piste cyclable qui longue la route 255, entre le parc canin et l’aréna d’Asbestos, en direction de St-Barnabé.

Ses proches ont des raisons de craindre pour sa santé et sa sécurité.

Description :

Taille : 1,77m (5pi 9 po)

Poids : 73 kg (160 lb)

Cheveux : Bruns courts un peu frisés

Yeux : Bruns

Particularités : Vêtue d’un T-shirt blanc avec un logo « O’ Neil », jeans bleu et veste en jeans, et des espadrilles bleus

Toute personne qui apercevrait madame Stevens est priée de communiquer avec le 911.  De plus, toute information pouvant permettre de retracer cette personne peut être communiquée, confidentiellement, à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.