Publicité
7 mai 2016 - 08:28

Incendie d’un véhicule sur la rue Greenlay Sud

Windsor (RC) – C’est un peu après minuit, le vendredi 6 mai, que des patrouilleurs du poste Val-Saint-François de la Sûreté du Québec se sont dépêchés vers un immeuble à logement du secteur Greenlay à Windsor. Quelques minutes plus tard, les camions de la Régie intermunicipale d’incendie de la région de Windsor s’affairaient à circonscrire le feu dans le compartiment moteur d’une automobile, menaçant l’une des extrémités de la façade du bâtiment. Un autre véhicule stationné à peu de distance du bâtiment risquait d’être endommagée par la chaleur émanant du brasier.  

Peu avant l’arrivée de la SQ, des locataires s’efforçaient de stopper la fumée et flammes naissantes à l’aide sceaux et d’autres moyens de fortune. Leur intervention a permis de limiter temporairement l’embrasement, mais la présence rapide des pompiers a aussitôt fait la différence.

« Nous sommes arrivés à temps car le feu commençait à toucher la façade. Une quinzaine de pompiers en présence du capitaine Pierre Milhomme étaient sur place et environ 45 minutes plus  tard, l’endroit était sécurisé malgré quelques relents de fumée à l’intérieur du bâtiment », précise le directeur de la Régie, Christopher Grey.

En tenant compte de la nature du feu et de certains indices, les policiers ont transmis le dossier aux enquêteurs de la Sûreté du Québec. Situé sur la rue Greenlay Sud, l’immeuble qui abrite maintenant des logements a été durant plusieurs années à l’enseigne du Bar de danseuses nues La Chatte.

    

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.