Publicité
5 octobre 2019 - 04:00

Les jeunes de l’Escale se mobilisent pour le climat

Par Richard Lefebvre, Journaliste

Asbestos (RL) - Comme un bon nombre de personnes à travers le pays, près de 200 jeunes de l’école secondaire l’escale d’Asbestos, accompagné de membres du personnel de l’école, de parents ainsi que de citoyens engagés, ont foulé les rues de la ville vendredi après-midi lors d’une marche pour le climat. Cette initiative de la part des étudiants de 5e secondaire et supportés par la direction se voulait un appui au cri d’alarme sur les conséquences des changements climatiques, lancé par la jeune suédoise de 16 ans Greta Thunberg. Quatre jeunes du nom de Krystel Boire, William Durocher, Alix Marcoux-Denis et Philomène Lemay, ont donc formé un petit comité et orchestré cette journée de mobilisation où l’implication de leurs camarades de classe fût des plus importantes. Les trois premiers jeunes étaient en première ligne alors que MlleLemay marchait également pour la cause en cette journée, mais à l’extérieur de la municipalité. «Nous voulons du changement et c’est un geste que nous voulons apporter pour l’environnement.» Confia William Durocher, alors que l’adolescente Alix Marcoux-Denis nous parla quant à elle de l’importance et de l’impact du message véhiculé par ce genre de manifestation de masse.

Le trajet de la marche, dont la sécurité était assurée par une présence constante de la sureté du Québec, consistait en premier lieu à partir de l’école secondaire et emprunter la première avenue jusqu’à l’hôtel de ville. Endroit où le maire suppléant M.Jean Roy prit la parole afin de féliciter les jeunes de leur mobilisation, tout en expliquant les engagements que la municipalité s’est donnés en termes de réduction de gaz à effet de serre. Par la suite, les jeunes ont poursuivi leur tracé en direction de l’écocentre municipal, avant de revenir à l’école. Tout au long du trajet, les jeunes brandissaient des pancartes et scandaient des slogans de solidarités au mouvement. Il est important de souligner qu’aucun débordement ou incident malheureux n’est venu perturber la tenue de l’activité. Questionnée à savoir si d’autres initiatives du genre étaient prévues dans l’avenir, la jeune Krystel Boire nous indiqua que rien n’était encore à l’horaire, tout en ajoutant que le défi sera plutôt de faire vivre le support à la cause de façon concrète tous les jours.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.