Publicité
20 mai 2019 - 04:00

Cérémonie régionale de l’Ordre du mérite scolaire de la FCSQ

Magog –C’est lors d’une cérémonie officielle se déroulant à Orford, le samedi 8 mai, que la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) a souligné le rôle de personnes activement impliquées dans le monde de l’éducation en Estrie. Une centaine de convives, commissaires et membres de la direction de la FCSQ, de la Commission scolaire des Sommets (CSS), de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) et de la Commission scolaire des Hauts-Cantons (CSHC) étaient réunis pour cet évènement annuel.

Robert Bureau, commissaire à la CSS, et Édith Pelletier, directrice générale de la CSS, ont tous deux reçu une médaille de l’Ordre du mérite scolaire, une distinction qui honore un citoyen ou une citoyenne qui a contribué de manière spéciale à l’avancement de l’éducation et, particulièrement, à la promotion et au progrès du système public d’enseignement.

M. Bureau siège au conseil des commissaires de la CSS depuis 2002 et s’est impliqué de diverses autres façons dans sa communauté, notamment auprès des Chevaliers de Colomb, du Club Optimiste et d’Opération Nez rouge.

Reconnue pour son leadership rassembleur, Mme Pelletier a successivement occupé les postes d’enseignante (1989 à 1998), de directrice d’école (1998 à 2005), de directrice des services complémentaires et de l’adaptation scolaire (2005 à 2009) et de directrice générale adjointe et directrice du Service des ressources éducatives (2009 à 2016) avant de prendre les rênes de la direction générale de la CSS en 2016.

André Lamarche, ancien directeur général de la CSRS; Marc Juneau, ancien directeur général adjoint de la CSRS; Patricia Sévigny et Carole Bourgault, commissaires à la CSHC ont aussi été honorés lors de cette soirée.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.