Publicité
20 juin 2018 - 04:00

Des ordinateurs pour la persévérance scolaire

Par Guy-Charles Amnotte, Journaliste

Asbestos (SB/GCA) – Une belle surprise attendait les participantes du programme « Maman futée » au Carrefour jeunesse-emploi, alors qu’elles se sont vu remettre un ordinateur portable.

C’est la députée Karine Vallières, qui a fait les démarches afin que les 16 mamans du groupe « Maman futée » inscrites au projet de scolarisation du Carrefour jeunesse-emploi reçoivent chacune un ordinateur portable qu’elles pourront utiliser dans le cadre de leurs études et dans la vie de tous les jours.

L’organisme OPEQ qui remet à neuf des ordinateurs pour les écoles et les organismes à but non lucratif du Québec a accepté de doter chacune des mamans d’un ordinateur portable équipé des logiciels nécessaires ainsi que d’un sac de transport.

La directrice générale d’OPEQ madame Maryse Lavoie a quant à elle déclaré : Quand OPEQ a été approché pour fournir des portables au programme « Maman futée », il m’a été impossible de dire non. Cette initiative cadre parfaitement avec notre vision sociale et il aidera concrètement les jeunes mamans pour l’obtention de leur diplôme.

Rappelons que le projet « Maman futée » est un projet de scolarisation des mamans mis en place par le Carrefour jeunesse-emploi et le Centre d’éducation des adultes en collaboration avec les partenaires pour la petite enfance, la maison de la famille et le centre de santé d’Asbestos.

OPEQ est un organisme qui encourage le recyclage écoresponsable. Sa mission : offrir des équipements informatiques remis à neuf, gratuitement ou à faible coût, aux écoles, aux organismes à but non lucratif et aux particuliers par des programmes spéciaux. Durant les 20 dernières années, OPEQ a distribué plus de 260 000 ordinateurs et portables.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.