Publicité
1 novembre 2019 - 04:00 | Mis à jour : 06:02

Alliance Magnésium réagit suite à l’annonce du BAPE

Par Richard Lefebvre, Journaliste

Asbestos (RL) - Les réactions sont nombreuses suite à l’annonce du mandat d’enquête sur l’amiante et ses résidus, confiée au BAPE par le gouvernement Legault. L’entreprise locale en plein essor, Alliance Magnésium, est directement touchée par la question de la gestion responsable des résidus miniers. Dans un communiqué émis peu de temps suivant l’annonce, l’entreprise, par le biais de sa directrice des communications et affaires publiques, MmeKarine Vallières, souligna: «Depuis le lancement des activités, l’entreprise a toujours été soucieuse de valoriser la matière première de façon sécuritaire pour la population et les travailleurs. De plus, la technologie d’AMI élimine toute trace résiduelle de fibres de chrysotile dès son entrée dans le procédé de production.»

La panoplie d’études, analyses, démonstrations et expertises effectuées auprès de laboratoires indépendants et de firmes d’ingénieries au cours des dernières années, aura permis à l’entreprise de démontrer le respect des normes et de la réglementation, des plus hauts standards en matière d’environnement, de santé et de sécurité. Les résultats obtenus auront ainsi permis d’acquérir les certifications environnementales nécessaires à la suite de ses opérations.

Le président de la compagnie, M.Joël Fournier y est allé pour sa part de ces quelques commentaires: «La connaissance et l’expertise qu’Alliance Magnésium a acquises quant aux données et résultats du travail en présence de fibres résiduelles étaient, à priori, pour la protection de nos travailleurs et de la population, un élément non négociable pour nous. Maintenant, nos travaux peuvent servir à la réflexion du BAPE en matière de disposition sécuritaire des résidus miniers.»

Alliance Magnésium croit que les travaux du BAPE devraient servir à brosser un portrait des normes et seuils en vigueur actuellement, afin d’en clarifier l’utilisation et les secteurs d’activités touchés. De plus, l’entreprise soutient qu’il importe d’arrimer et d’uniformiser les méthodes d’analyse pour baliser de façon réaliste les différents secteurs d’activités. Dr Fournier conclut en mentionnant qu’«il faut, oui, baliser la façon de travailler intelligemment avec cette matière, mais qu’il faut aussi s’assurer de ne pas empêcher le potentiel québécois de valorisation et d’innovation avec nos passifs miniers. C’est exactement ce qu’a réussi Alliance Magnésium.»

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.