Publicité
24 octobre 2019 - 04:00 | Mis à jour : 06:36

Un accueil unique pour les travailleurs immigrants temporaires du Val

Windsor – Les 19 et 20 octobre, le Val-Saint-François a accueilli près d’une trentaine de travailleurs immigrants temporaires afin de leur faire découvrir la région lors d’un circuit exploratoire, premier et plus grand évènement du genre en Estrie.

Organisée par Place aux jeunes en région Val-Saint-François et l’agente de mobilisation et de développement en immigration de la MRC, cette activité avait pour but de favoriser l’intégration de ces travailleurs à leur nouveau milieu de vie et de les encourager à s’établir à long terme dans la région.

À la recherche de solutions pour assurer la rétention de leur main-d’œuvre, les entreprises Engrenages Spécialisés, Groupe Valmetal Jamesway, Verbom, Lemay Outillage, Usinatech, Set47, Innotex et Groupe Logan et Trisotech pour BRP ont accueilli avec intérêt cette proposition. Ce premier séjour à l’intention des travailleurs immigrants temporaires au Québec a été rendu possible grâce à la collaboration ou à la participation financière de ces entreprises qui y ont vu une occasion unique pour faciliter l’intégration sociale de leurs travailleurs.

Originaires de la Tunisie et des Philippines, les participants ont été conduits en autobus dans différentes villes et municipalités de la MRC du Val-Saint-François pour y découvrir divers services et attraits, afin de les aider à se familiariser avec leur nouvelle région d’adoption. D’ailleurs, ils ont eu l’occasion de visiter le Marché Champêtre de Melbourne, le Marché Locavore de Racine, le Centre culturel Yvonne L. Bombardier, les Plantations Stephan Perreault et le Parc historique de la Poudrière.

De plus, la programmation du séjour comportait un volet festif et convivial: la soirée a débuté avec un 4 à 6 de réseautage à Richmond où les participants ont pu rencontrer des élus, des acteurs socioéconomiques et des résidents. Après quoi l’animateur, conteur et calleur, Donald Dubuc a animé une danse traditionnelle québécoise durant laquelle les travailleurs immigrants ont pu s’imprégner de notre patrimoine culturel.

Un des participants, Houssemeddine, raconte: «Il y a tout ce qu’on veut ici, des loisirs et tout. Je ne vois pas pourquoi je déménagerais à Sherbrooke, dans une autre ville ou reviendrais en Tunisie. Il y a des tas de choses ici qui donnent envie de rester, pour construire une famille, avoir des enfants, bref avoir un bon avenir à long terme.» Un autre, Ahmed, explique: «Je trouve que je suis très à l’aise ici, donc, je pense que je vais rester.»

L’évènement a aussi reçu le soutien financier de la MRC du Val-Saint-François, de la Caisse Desjardins du Val-Saint-François, de Services Québec, du Secrétariat à la jeunesse et du Mouvement des caisses Desjardins.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.