Publicité
4 juillet 2019 - 12:00 | Mis à jour : 6 juillet 2019 - 08:06

Une croissance contrôlée pour BoisFrancs S.C. de Danville

Toutes les réactions 2

Danville - L’entreprise BoisFrancs S.C., située au 123 de la route116 à Danville, en est à sa sixième année d’opération dans le domaine du sciage de bois industriel.

Cette usine de première transformation a été fondée en 2013 par messieurs Steeve Gagné et Carl Vanier, alors que ces derniers se sont portés acquéreurs d’une parcelle des installations de l’ancienne Scierie Geoffroy, entreprise ayant fermé ses portes après avoir été en opération pendant plusieurs années à cette adresse. Il s’agit en quelque sorte d’une relance des activités dans ce domaine, non seulement pour les travailleurs, mais aussi pour les copropriétaires qui avaient œuvré au sein de la défunte compagnie à leurs débuts dans le métier. La complémentarité: voilà certes une caractéristique adaptée pour parler des deux entrepreneurs, car bien qu’impliqué dans toutes les sphères de l’entreprise, chacun a son créneau de spécialisation, que ce soit par exemple au niveau des équipements et de l’entretien mécanique ou du développement des affaires, les tâches sont réparties en fonction des forces et expertises des deux hommes. BoisFrancs S.C. partage son emplacement avec l’entreprise Palco, un fabricant et récupérateur de palettes en bois, bien implanté dans l’économie de la région également. Ceci dit, sans qu’il n’y ait pour autant de liens d’affaires directs entre les deux industries. BoisFrancs S.C. emploie actuellement dix travailleurs à son usine de la route116, soit deux de plus que lors de l’ouverture.

Des investissements de plusieurs centaines de milliers de dollars seront injectés dans la modernisation des équipements et l’amélioration des procédés au cours de la saison estivale. Cela devrait permettre d’accroître le volume de bois produit annuellement et ainsi possiblement ajouter de la nouvelle main-d’œuvre à partir de l’automne prochain. Pour donner une idée plus précise de la croissance constante de l’entreprise, Steeve Gagné dresse un portrait global des historiques de production passée. «Lorsque nous avons amorcé l’aventure, nous pouvions atteindre une capacité de production d’environ 1,8 million de PMP (Pied Mesure de Planche). Cette année nous sommes en bonne voie d’augmenter à 2,6 millions de PMP. Les travaux de modernisation qui seront effectués dans les prochaines semaines nous permettent de croire que nous serons en mesure de hausser cet indicateur aux alentours de trois millions dans un avenir rapproché. Ceci dit, là où il nous faut être vigilants et responsables, c’est de viser le juste équilibre entre la disponibilité des matières premières et nos extrants de production.» Les principaux matériaux que l’entreprise utilise sont du chêne rouge importé directement des États-Unis, ainsi que certaines essences plus locales comme l’érable, le frêne et la plaine, par exemple. On estime à environ 80% la production de sciage qui provient du chêne rouge et destiné, entre autres, aux remplacements des poutres de chemin de fer, à la fabrication de bois de plancher ainsi qu’à la conception de meubles pour des clients se trouvant en Amérique du Nord et en Chine. Les autres essences que travaille l’équipe de BoisFranc S.C. se destinent principalement au domaine des pâtes et papiers.

Un détail fort intéressant à noter: l’entreprise récupère l’ensemble de ses déchets de production en expédiant le tout à des entreprises spécialisées dans la transformation de ces matières. Voilà donc une jeune entreprise qui opère avec passion dans un marché très concurrentiel et qui se démarque par sa vision et son dynamisme.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactions
  • Geoffroy et non pas Goeffroy

    Hélène Geoffroy - 2019-07-04 18:04
  • Félicitations aux deux entrepreneurs .

    Madeleine Lemay - 2019-07-04 18:18