Publicité
12 décembre 2018 - 04:00 | Mis à jour : 08:07

Soudure St-Denis c'est une équipe

St-Denis-de-Brompton - L’entreprise Soudure St-Denis, c’est l’histoire d’un développement constant depuis plus de 40 ans. Fondée en 1976 par M. Réal Côté, l’entreprise faisait au départ de la soudure générale et de la réparation. Composée à l’origine de son fondateur et de M. Luc de Lafontaine (aujourd’hui directeur général), l’entreprise a tranquillement pris de l’expansion pour se spécialiser, dans les années 1980, dans la fabrication de structures d’acier, puis dans la fabrication et l’installation d’appareils de levage. 

Actuellement, Soudure St-Denis emploie quelque 70 employés, dont des dessinateurs, des peintres, des manœuvres, des soudeurs, des opérateurs, des chargés de projets, etc. C’est que l’entreprise travaille à l’élaboration de projets d’envergure et agit à toutes les étapes du traitement : de la matière brute (acier en barre) à la livraison et à l’installation de la structure finale. Selon les besoins de ses clients, l’entreprise dessine les structures ou travaille à partir de plans venus de l’externe. 

La transformation de la matière brute s’opère dans trois usines, situées au 2022 route 222 à St-Denis-de-Brompton, qui représentent un espace global de plus de 60 000 pieds carrés. Le remplacement de la passerelle Bernier à Brompton, la fabrication et l’installation de ponts roulants chez Domtar ainsi que la structure du bâtiment Profusion dans le nouveau parc d’affaires de la 55 à Windsor ne sont que quelques projets qui occupent présentement l’équipe.

Pour Luc de Lafontaine, plusieurs raisons expliquent le succès de Soudure St-Denis. D’abord, le respect des dates de livraison, qui représente une valeur chère à l’entreprise. Afin de respecter rigoureusement son calendrier, l’entreprise veille à entretenir des relations de proximité avec ses clients, mais aussi avec ses fournisseurs. Ensuite, un développement progressif, mais sûr, à travers les années. Finalement, compter sur la contribution de tous et toutes à la réussite. M. De La Fontaine précise que « le propriétaire a su s’entourer dès le départ et, surtout, faire confiance à son équipe ».

Quels sont les enjeux auxquels l’entreprise fait face actuellement? M. de Lafontaine explique, d’une part, que la pénurie de main-d’œuvre les touche, comme bien d’autres dans la région. « Il faut être à l’écoute des employés, se démarquer dans les conditions de travail offertes », nous rappelle-t-il. Avec la présidence de Donald Trump aux États-Unis et la renégociation du traité de libre-échange nord-américain, l’entreprise doit composer avec une augmentation du prix de sa matière première qui a bondi de près de 30% dans la dernière année.

Soudure St-Denis prépare présentement une transition pour assurer la continuité. M. Dany Côté, fils de Réal Côté, assurera cette relève, mais d’autres employés sont aussi en vue pour être éventuellement incorporés dans la direction. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.