Publicité
22 février 2018 - 04:00 | Mis à jour : 09:46

Une entreprise de la région de Richmond durement touchée par une fraude

Par Ralph Côté, Journaliste

Canton de Cleveland (RC) – C’est au départ d’une enquête menée par le bureau des enquêtes régionales de la Sûreté du Québec qui a permis de porter une accusation de fraude de plus de 5 000$ contre Caroll Gillis. Cette dernière devra se présenter au palais de justice de Sherbrooke suite aux accusations qui se sont déroulées de 2001 à 2014. Elle aurait fraudé le Garage Courteau pour un montant initial de 600000$ et qui pourrait atteindre 800000$.

C’est Nathalie Normand, la belle-fille du propriétaire du garage situé sur la route116 à Canton de Cleveland, qui a graduellement constatée les pertes monétaires à partir de 2014, année durant laquelle Caroll Gillis, âgé de 55 ans et demeurant à Drummondville, a délaissé ses activités frauduleuses qui ont miné les ressources monétaires de Gaétan Courteau, âgé de 69 ans.

Le fait que Caroll Gillis refuse de donner les mots de passe pour accéder aux comptes a été un déclencheur pour MmeNormand qui, dès lors, a découvert les failles par le biais des relevés électroniques des comptes de l’entreprise.

Paiements de factures de carte de crédit personnelles, factures de divers articles, paiement du service de garde des enfants de l’accusée, factures pouvant atteindre 5000$; achats de véhicules, vêtements de luxe et rénovations ont contribué à miner sur une longue période le couple Courteau.

MmeNormand tient à mentionner que l’entreprise d’Éric Courteau, Remorquage GEC, n’a aucun lien avec le garage visé.

C’est Me Émilie Baril-Côté, la procureure aux poursuites criminelle, qui pilotera le dossier de fraude.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.