Publicité
18 octobre 2017 - 04:00

Un événement festif pour les 20 ans du Carrefour jeunesse emploi

Par Ralph Côté, Journaliste

Valcourt (RC) – Rassemblés au centre communautaire de Valcourt, 140 personnes, jeunes et partenaires ont souligné les 20 ans du Carrefour jeunesse emploi comté de Johnson (CJECJ). L’évènement a livré des moments festifs, des retrouvailles et quelques passages émouvants qui ont témoigné de deux décennies vouées à l’insertion socio-économique des jeunes adultes.

Au nombre des partenaires qui ont pris la parole, le député de Johnson, André Lamontagne, a fait le bilan des compétences qui se sont additionnées au fil des ans, tandis que la députée de Richmond, Karine Vallières, rappelait l’installation du CJE de Richmond que son père, Yvon, a appuyé peu après celui de Johnson. Le maire de Valcourt, Renald Chênevert, a pour sa part mentionné l’apport de l’organisme au plan de l’économie régionale, en présence de son homologue d’Acton-Vale, Éric Charbonneau.

Pour sa part, le directeur général de la Caisse Desjardins d’Acton Vale et président du CJE comté de Johnson, Jocelyn Couture, a invité le directeur de l’organisme Jacques Gosselin a témoigné de ses quinze années auxquelles il poursuit ses objectifs.

« Le CJE est pour moi un acteur socio économique important. Un acteur qui, au fil des années, a défendu avec intensité l’importance que chaque jeune a pour son milieu ; un acteur qui a valorisé tous les jeunes, notamment ceux en situation d’exclusion. Le CJE Johnson, c’est un organisme visionnaire, impliqué dans son milieu et qui contribue à rendre plusieurs projets possibles. C’est avant tout un lien où s’exerce une relation généreuse, et presque magique, entre les conseillers et les jeunes adultes qui utilisent nos services. Un lieu où des membres d’une équipe dévouée, professionnelle et mettant de l’avant toutes leurs compétences ainsi que leur cœur pour aider des gens en qui l’on croient », a conclu M. Gosselin qui été chaudement applaudi.

Mike Sanders

Quant à Mike Sanders, natif de Cornwall, il a livré un témoignage poignant sur une enfance folle dès l’âge 3 ans qui s’est poursuivie durant des années de violence, d’intimidation, d’alcool et de drogues.

« À force de persévérance et d’entrevoir une meilleure vie, le CJE a été une étape importante pour moi qui m’a aidé à voir d’autres horizons, et surtout des personnes qui m’ont permis d’entrevoir de nouveaux chemins. Ce fut le cas pour mon épouse, Jacques Gosselin, l’homme fort Christian Savoie et d’autres gens de confiance », a mentionné M. Sanders, qui est parmi les dix hommes les plus du pays en plus d’être conférencier.

De 1997 à 2017

Installé au départ sur le territoire de l’ancien comté de Johnson, le nouvel organisme a été enregistré en 1996 pour ensuite débuté ses activités en 1997, d’où ce 20e anniversaire. Au départ, le Carrefour avait pignon sur rue à Acton-Vale, puis également à Windsor. En 2000, le ministère de l’Emploi a mandaté les CJE du Québec d’intervenir auprès des jeunes éloignés du marché du travail. Pour ce faire, le volet Solidarité Jeunesse a été un complément qui est ensuite devenu Jeunes en action et maintenant Départ à 9.

Connecté sur les besoins de son milieu et continuant d’offrir les services de de base, le CJE comté de Johnson a mis en place 7 plateaux de travail qui ont accueilli 28 cohortes. Ces initiatives ont permis à près de 170 jeunes à développer leur employabilité en situation réelles. À partir de 2015, suite à une consigne du Ministère, le CJE a reconfiguré ses services de base via la mesure SAE (services d’aide à l’emploi) d’Emploi Québec.

De ce cheminement du CJE Johnson débuté en 1997, 6500 jeunes ont été accueillis, 4550 ont trouvé un emploi et 1950 ont continué leurs études. À eux s’ajoutent du partenariat avec 6 établissements scolaires, 40 organismes partenaires, 60 tables de concertations et comités ainsi que plus de 200 projets réalisés. De plus, 3 organismes ont été mis en place avec Action Sport Vélos, Atelier de bois vision vert et Vision compétences.

D’aujourd’hui à demain

Présentement, le Carrefour emploi jeunesse comté Johnson regroupe 17 employés dans quatre points de service (Acton-Vale, Stoke, Valcourt et Windsor), 13 ententes auprès d’Emploi Québec, la mise en place d’une dizaine de projets avec les établissements scolaires.

À l’approche de 2018 et des prochaines années, le CJE poursuivra ses actions dans un contexte de main-d’œuvre rarissime auprès des entreprises qui auront plus de difficultés à combler leurs postes. À cet aspect s’ajoute une population vieillissante, l’exode des jeunes et le taux de décrochages. « Face à ces enjeux, la présence des jeunes compte et peut faire la différence dans une municipalité, une entreprise et un milieu de vie appréciable. Nous verrons à contribuer à notre milieu, à développer les projets et surtout à dispenser nos services avec efficience », soutien Jacques Gosselin et son équipe.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.