Publicité
24 janvier 2016 - 02:44

Le projet coopératif au cœur de Stoke chemine vers la construction

Stoke (RC) – Amorcée depuis février 2013 par des citoyens bénévoles, le projet de la Coop des Stokois et Stokoises a cheminé progressivement au fil des dernières années. Au terme de 2015 et de la nouvelle année qui débute, 400 parts sociales se sont greffées au projet d’économie sociale qui a pour but d’établir à Stoke un centre de services regroupant un magasin général et une station d’essence au cœur de la municipalité. L’objectif est d’atteindre le seuil de 500 membres.

Situé au cœur du village sur la rue Principale (route 216) à proximité du centre communautaire, la construction du nouveau centre de services commande un investissement de plus d’un million de dollars qui profite d’un soutien majeur du Mouvement Desjardins et d’Investissement Québec. À ces deux collaborateurs s’ajoutent neuf autres participants dont la Municipalité de Stoke, une dizaine de partenaires économiques, plusieurs organismes locaux ainsi que l’apport initial de la Coopérative de développement régional de l'Estrie.

C’est en 2012 que l’idée du projet a cheminé progressivement suite à la fermeture de la station d’essence Olco. Malgré les efforts des organismes et l’amélioration des infrastructures municipales, le cœur du village souffrait d’une carence commerciale qui a poussé des citoyens à envisager de nouvelles avenues desquelles l’idée d’une coopérative a été mise de l’avant. C’est ainsi que la « Coop de solidarité des Stokois et Stokoises » a été constituée l’année suivante avec la formation du premier conseil d’administration, l’adoption des premiers règlements et le début de l’étude de faisabilité confié à l’entreprise Restech Groupe-conseil associé.

Dans la foulée du 150e anniversaire de Stoke, c’est en 2014 que la coop accueillait ses premiers membres de soutien corporatifs, tenait sa première assemblée générale annuelle et atteignait le seuil des 150 membres. Le 150e de la municipalité apporta du même coup une source d’activités de financement pour la coopérative. Suite à la signature d’une offre d’achat pour le terrain, la préparation du dossier d’architecture et celle des devis a débuté en 2015 et se poursuit actuellement afin que la construction et les aménagements démarrent au printemps.

« Il s’agit d’un bâtiment de 40 par 60 pieds d’un étage qui regroupera un espace pour les producteurs de la région, une chambre froide et l’étalage du magasin général. Nous avons opté pour un look d’antan qui offre cependant une facture actuelle au niveau des matériaux et des espaces. La Coop fédérée, qui opère sous la bannière Sonic, va pour sa part s’assurer de l’aménagement du poste d’essence. De plus, le terrain est en mesure d’accueillir les véhicules lourds », précise la présidente du conseil d’administration de la coopérative, Diane Dandonneau.

À la valeur ajoutée du magasin général, qui verra à regrouper à la fois les producteurs locaux et ceux des régions limitrophes, le projet vise à dynamiser le cœur de municipalité de Stoke. « À quelques pas du centre communautaire, le magasin et le poste d’essence vont attirer de nouveau une clientèle locale, mais aussi les personnes qui demeurent ou travaillent à Wotton, Saint-Camille, Sherbrooke ainsi que ceux et celles qui sont de passage », d’ajouter Mme Dandonneau.

Le conseil d’administration de la Coop des Stokois et Stokoises regroupe également la vice-présidente Lyne Guillemette, la secrétaire Frédérique Voyer, la trésorière Nancy Faucher et trois postes administratifs confiés à Annie Bouchard, Denis Gosselin et Normand Guertin. Avec l’arrivée prochaine du printemps, l’équipe s’affaire à concrétiser le projet. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.