Publicité
28 décembre 2019 - 04:00

Un 2e Tome et une percée en France pour l’auteure Annie Archambault

Danville (RL) - L’auteure danvilloise, Annie Archambault qui a récemment publié aux éditions Hurtubise le deuxième tome de sa série jeunesse Tout ce qui compte, voit maintenant ses ouvrages apparaitre sur les tablettes des librairies européennes. En effet, les éditions Michel Lafon, qui ont adapté les romans sous le pseudonyme Championnes, semblent avoir été littéralement charmées par le thème du soccer féminin en toile de fond des histoires, où se côtoient l’amour et l’amitié des jeunes d’aujourd’hui. «Je suis très heureuse de la sortie de mon plus récent roman Les Retrouvailles paru en novembre dernier et qui se veut le 2e tome de la série Tout ce qui compte. Les lecteurs se disaient impatients de connaître la suite de l’histoire de leurs personnages favoris et par le fait même, voir ce que l’avenir leur réservait.» De confier MmeArchambault.

«Si l’écriture du premier fut une aventure de près d’une année complète, la création de celui-ci fut beaucoup plus rapide, alors qu’il fût complété en quelques mois à peine. La forme étant plus claire et avec les commentaires reçus de la part de mes lecteurs, cela m’aura permis de bien cibler les attentes en ce qui à-trait aux personnages qu’ils appréciaient et déterminer la tangente que j’allais donner à l’histoire par la suite. Je suis choyée d’être aussi bien accompagnée par ma maison d’édition québécoise, Hurtubise qui, non seulement m’appuie dans mon travail, mais est également à l’origine de la collaboration avec la France. Le fait que la coupe du monde de soccer féminin était présentée en Europe l’été dernier, aura probablement contribué également à mousser la popularité de mes écrits, elle qui fait partie de rares récits ayant cette discipline féminine comme théâtre d’une histoire.» De poursuivre l’auteure.

Par ailleurs, Annie Archambault a récemment participé au Salon du livre de Montréal, durant lequel elle a eu l’occasion d’animer, en compagnie des auteurs François Bérubé et Matthieu Quiviger, une table ronde d’échanges et de discussions littéraires avec des jeunes venus les visiter dans le cadre de l’exposition, une expérience qu’elle qualifie personnellement des plus enrichissantes. «À présent que la série Tout ce qui compte est close, j’aborde différentes perspectives et projet pour le futur à courts et moyens termes, mais ceci dit une chose est certaine, soit que l’écriture demeurera assurément au cœur des processus à venir.» De conclure, MmeAnnie Archambault.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.