Publicité
7 décembre 2019 - 04:00

Vernissage de Vent d’automne pour des élèves du Tournesol

Par Ralph Côté, Journaliste

Windsor (RC) – Au cours des mois d’octobre et novembre, des élèves de deuxième et troisième secondaire de l’école du Tournesol, ainsi que quelques-uns de l’adaptation scolaire de l’établissement, on tous travaillé sur un projet de photographies ayant pour thème l’automne. Au terme de cette réalisation, c’est le jeudi 28 novembre, à 11h, que les élèves ont quitté le Tournesol afin de présenter leur vernissage de l’exposition, Vent d’automne, à la place Sarah-Ève-Fontaine situé en bordure de la rue St-Georges

Les enseignantes Véronik Laporte et Véronique Roberge ont bien structuré ce qui au départ regroupait une près d’une centaine d’élèves prêts à relever l’intérêt. Au terme de l’exercice, c’est 15 filles et garçons qui ont coiffé l’allée de Sarah-Ève avec huit photographies, un vent d’automne et du breuvage chaud pour démarrer les premières journées de l’hiver.

«On ne se le dira jamais assez, quelle chance on a au Québec de pouvoir vivres les saisons. Elles sont pour tous empreintes de souvenirs; on les trimbale en nous depuis notre enfance. L’exposition Vent d’automne se veut un hymne à ce magnifique temps de l’année qui titille tous nos sens. Parce que l’automne, c’est les couleurs flamboyantes, c’est la tarte aux pommes de grand-mère, c’est les courges et les citrouilles à profusion, c’est une tisane près d’un feu de foyer, c’est le bruit des pieds qui raclent les feuilles, c’est le givre du matin et la nature qui s’endort tranquillement… C’est ce que nos élèves ont voulu véhiculer à travers leurs œuvres photographiques», ont rappelé Véronik Laporte et Véronique Roberge.

Vents d’automne

Le vernissage regroupait Les feuilles, la nuit, de Philippe Bruneau, Hugues Piet et Christopher Cayer; Fleur au coucher du soleil, d’Élisabeth Archambault; Jeanny Love, Jeanny Dionne-Denis, Coraly Dusseault et Britany Bergeron; Goutes d’eau endormies, de Jade Randlett; Différence, d’Isaack Savard et Jérémy Drapeau; Automne Bamba, de Nathan Guyon et Jérémy Boisvert; Vœux, d’Amy Rivard; Pas, de Fléa Côté et Erick Cyr; Jack’olanterne, d’Amy Rivard.

Nous avons choisi de présenter notre exposition Vent d’automne à la Place Sarah-Ève Fontaine parce ce que l’hiver arrive, et déjà l’automne nous manque… Parce que les couleurs des feuilles changent tantôt éclatantes, tantôt fragiles. Un jour, elles se tiennent, fortes, puis doucement elles se métamorphosent et s’envolent au vent. Parce que même si nous ne les voyons plus, nous savons qu’elles sont là», que partagent les deux enseignantes et leurs élèves.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.