Publicité
4 décembre 2019 - 04:00

Comme une grande famille chez Atelier Sima

Par Roger Clavet

Quand vous mettez les pieds, pour la première fois, chez Atelier SIMA, vous sentez déjà comme un esprit de famille. 

Sur le mur, tel un album de photos de famille, une affiche géante d’employés tout sourire accueille le visiteur. Et par la porte entrouverte du bureau de Pierre Simoneau, le patron, on aperçoit la petite Léa, à peine âgée de deux mois et demi, qui se laisse gentiment bercer par son papa. 

Pendant ce temps, sa maman, Mélanie Brouillard, remet à un nouvel employé un formulaire d’embauche et une bouteille d’eau aux couleurs de la compagnie. Tout ici, respire l’esprit de famille.

« Nous, on mise d’abord sur des personnes, et pas seulement sur les compétences », affirme Pierre Simoneau.

« On cherche d’abord des attitudes, et pas juste des aptitudes », complète Mélanie Brouillard qui, avec son conjoint, veille aux destinées de l’entreprise.

Escaliers, rampes, balcons, passerelles et travaux structuraux : Atelier SIMA est reconnu pour la qualité et la variété de sa production en acier, en aluminium et en acier inoxydable. 

Pour sa clientèle résidentielle, industrielle et commerciale, Atelier SIMA s’est forgé une réputation d’excellence, que ce soit par le soin apporté au dessin et à la conception des composantes à fabriquer ou par le contrôle élevé de qualité du processus de fabrication. 

Au nombre de ses clients plus que satisfaits, on compte Le Centre des Foires de Sherbrooke, l’Université de Sherbrooke, l’Université du Québec à Trois-Rivières et le Triolet (estrades de football), pour ne nommer que ceux-là.

« On cherche du monde VRAI »

L’histoire d’Atelier SIMA est d’ailleurs intimement liée à celle du père de Pierre, toujours vivant, qui, au début des années 1980, avait d’abord acheté un garage. Au gré des succès que connaîtra le même garage, agrandi et transformé au fil des ans en atelier de soudure, la fibre familiale se transmet au fils qui rachète le commerce et qu’il ouvre graduellement au secteur de la construction.

Il faut dire que pour cette entreprise spécialisée dans la production de structures et de métaux ouvrés, chacun membre du personnel est traité comme un rouage essentiel de l’entreprise.

Elle en compte une vingtaine.

 « Quand nous avons emménagé dans les locaux actuels en 2005, dans le 5e Rang Ouest de Stoke, on s’est concentré encore plus dans la construction. Depuis environ cinq ans, on a repris le volet structures. En gros, on a doublé nos installations et refait notre équipe au complet. Mais, faute de main-d’œuvre, nous fonctionnons à seulement 50 % de nos capacités. Nous aurions besoin d’employés additionnels pour répondre à la demande », précise Pierre Simoneau.

Mélanie Brouillard insiste. Atelier SIMA cherche à recruter des gens authentiques, qui veulent grandir avec l’entreprise. « On cherche du monde VRAI, confie-t-elle. Pour nous, c’est important des valeurs comme le respect. Nous prenons même nos pauses avec nos employés. C’est comme une grande famille ».

Et pendant que maman Mélanie affiche fièrement le chandail d’équipe d’Atelier SIMA, papa Pierre pose fièrement avec Léa, confiant peut-être de tenir dans ses bras le début d’une certaine relève.  

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.