Publicité
25 octobre 2019 - 04:00

Héritage du Val-Saint-François demande au Centre d’art la tenue d’une assemblée d’information publique

Richmond – Depuis l’annonce du projet de déménagement du Centre d’art de Richmond au Centre Sainte-Famille, les médias sociaux sont en ébullition et les échanges sont passionnés. Alors que certains saluent cette extraordinaire opportunité, d’autres s’opposent fermement à cette décision. Chacun cherche à obtenir réponse à ses questions, mais pour l’instant, la rumeur a produit de nombreuses informations contradictoires.

De son côté, Héritage du Val-Saint-François aimerait obtenir des précisions sur le projet qui ne manquera pas de toucher l’aspect patrimonial de l’église Sainte-Famille. Cette église est, rappelons-le, l’une des premières œuvres (1938) de l’architecte Jean Berchmans Gagnon à l’ouverture de son cabinet. Réunis en conseil le 15 octobre dernier, les administrateurs demandent donc aux dirigeants du Centre d’art la tenue d’une assemblée d’information publique pour exposer plus clairement son projet sous son aspect patrimonial.

Lors de sa fondation il y a sept ans, Héritage du Val-Saint-François s’est donné comme mission de protéger et valoriser les patrimoines de la région. L’organisme agit par l’information, l‘organisation d’activités de sensibilisation et la diffusion, en partenariat avec la MRC, d’une très importante base de données du patrimoine bâti. Il offre également des formations aux CCU (Comité consultatif d’urbanisme) des municipalités, des conférences sur la technologie des bâtiments anciens et des sorties guidées en milieux patrimoniaux.

Pour en apprendre davantage sur la façon de protéger et valoriser le patrimoine collectif, visitez le site Heritageduval.org.

(Source : Laurent Frey)

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.