Publicité
2 juillet 2019 - 12:00

La bibliothèque d’Asbestos : un milieu culturel multiservices

Asbestos - Établie dans l’ancienne église St-Aimé, un endroit unique doté d’un décor bien à lui comprenant notamment des fresques murales ainsi qu’un majestueux orgue à tuyaux toujours fonctionnel de marque Casavant, la bibliothèque d’Asbestos est beaucoup plus qu’un simple endroit communautaire de location de livres. On y trouve des expositions permanentes offrant un regard sur le passé tels que: «La vitrine minéralogique» et «Des machines et des hommes». Cette dernière, organisée par la Société d’Histoire d’Asbestos, met en lumière l’histoire et l’évolution de l’exploitation de l’amiante-chrysotile provenant de la mine Jeffrey. La bibliothèque emploie actuellement cinq personnes à temps partiel afin de supporter les différentes sphères d’activités offertes.

Soutenue par le Ministère de la Culture et des Communications du Québec, la bibliothèque met également à la disposition des citoyens plus de 40000 documents composés de matériel de lecture, mais aussi audio, vidéo et numérique. À noter qu’il est aussi possible de se procurer des livres usagés mis en ventes directement sur place. Située au 351 boulevard St-Luc depuis 2002 et présente dans le paysage culturel et social de la municipalité, la bibliothèque a développé une gamme de services diversifiés au fil des ans, qui lui permettent d’offrir un lieu de spectacles et de conférences des plus appréciés. Avec un mobilier de présentoirs modulaires adaptables et amovibles, cela permet de créer un espace pour une capacité d’accueil de 150 places assises dans ce lieu qui inspire le calme et la détente.

«Avec toute la diversité qui entoure les activités de la bibliothèque, cela faisait un certain temps déjà que les gens nous faisaient la demande d’accueillir des prestations artistiques à l’intérieur de nos murs. Or, devant ces demandes récurrentes et en dépit du fait que plusieurs salles de spectacles sont déjà présentes dans les environs, la décision fut prise de tenter l’expérience. Ce volet fut donc mis de l’avant pour la première fois avec trois représentations en chansons au cours de l’année. Nous pouvons affirmer sans nous tromper que ce fut un succès sur toute la ligne. Les spectateurs étaient au rendez-vous et les artistes conquis par le public autant que par l’acoustique et la beauté de l’endroit. C’est Andréanne A. Malette qui a été la première à nous rendre visite, alors que Brigitte Boisjoli et Roxanne Bruneau emboîtèrent le pas et furent les autres artistes à venir fouler les planches de la scène de la bibliothèque plus récemment. Devant les succès obtenus, nous avons pour objectif de revenir avec cette formule et de présenter quatre spectacles par année.» Nous explique madame Vicky Simoneau, l’une des personnes responsables de la bibliothèque, qui tend à se définir de plus en plus comme un centre culturel au sein de la MRC des Sources.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.