Publicité
23 octobre 2017 - 04:00

« Porteurs de culture, vecteur de santé » à Saint-Camille

St-Camille – Pour son deuxième colloque d’envergure, Destination Saint-Camille, en collaboration avec le Réseau québécois des Villes et villages en santé et Les Arts et la ville, tenait, le 4 octobre dernier, une journée de réflexion sur l’apport de la culture au développement d’une communauté en santé.

Intitulé «Porteurs de culture, vecteur de santé», ce colloque a permis à quelque 130 personnes, dont des acteurs municipaux, des agents de développement et des acteurs culturels et du réseau de la santé, des chercheurs et des citoyens d’en découvrir davantage sur le sujet et surtout de le partager. Les liens entre l’apport de la culture et le développement d’une communauté en santé ont été présentés par des conférenciers faisant appel à diverses études sur le sujet et aussi des exemples concrets.

Et grâce à une initiative qui s’inscrit dans le Plan culturel numérique du Québec, le projet Scènes ouvertes, les conférences se tenaient en alternance depuis Saint-Camille ou Montréal et étaient transmises en duplex entre les deux lieux grâce à l’utilisation de la station Scénic.

«C’est clairement un outil qui va nous ouvrir des portes. Il favorise les interactions, peu importe où l’on se trouve, la question de la distance ne se pose plus. Les événements peuvent partir d’un peu partout, autant de la ville que des régions éloignées. C’était très intéressant de voir l’interaction entre les participants de Saint-Camille et Montréal», a précisé Julien Benoit, directeur de Destination Saint-Camille.

Parmi les prochains sujets abordés lors d’événements mis de l’avant par Destination Saint-Camille, il y aura celui de la transformation des églises de village. Une belle occasion de partager à nouveau des solutions.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.