Publicité
12 août 2017 - 04:00

Le Patrimoine raconté aux enfants

Par Ralph Côté, Journaliste

Saint-François (RC) – Le jeudi 20 juillet dernier, seize enfants de 4 à 12 ans et leurs monitrices du Service d’animation estivale de la Municipalité de Saint-François-Xavier ont assisté à une animation à l’église. Ils ont été accueillis par deux membres du Comité de l’orgue habillés en costume d’époque.

La première partie présentée par Denyse Morin était consacrée à la visite des lieux, à l’observation de l’architecture et l’historique du bâtiment ainsi que l’orgue, avec l’appui de vieilles photos.

C’est Maryse Simard, organiste, qui a donné les explications au jubé concernant le fonctionnement de cet orgue unique à traction mécanique. Elle a joué quelques extraits de pièces à l’appui, par exemple un air du film d’Harry Potter pour entendre les petites flûtes, un air du Pirate des Caraïbes ou Superman pour mettre en valeur les jeux de l’orgue. Les panneaux du buffet étant ouverts, les enfants ont pu observer la mécanique de l’orgue en action, le travail des vergettes de bois tirant les soupapes des tuyaux et autres attributs.

Mme Simard compare l’orgue à un orchestre avec tous ses tuyaux qui expriment la sonorité de plusieurs instruments à vent. Il est vivant, il respire comme un être humain, il est le roi des instruments. Elle leur rappelle que Robin Côté de Montréal, responsable de la restauration en 2015, nous enseignait que notre orgue a su garder la mémoire sonore de 1863 : ce sont les sons que nos ancêtres ont entendus.

De plus, elle a accompagné les enfants pendant qu’ils chantaient L’arbre est dans ses feuilles. À la toute fin, les jeunes redescendus dans la nef de l’église ont eu droit à un mini-concert pour écouter dans toute sa splendeur sonore un extrait de la fameuse Toccate et Fugue de Jean-Sébastien Bach.

À leur départ, une petite carte de visite-souvenir leur a été remise avec, en couverture, la photo de l’orgue patrimonial qui est le plus vieux en activité au Québec. Une fois rendus à l’extérieur, ils ont été invités à aller voir l’affiche du Conseil du Patrimoine religieux du Québec, ainsi que l’ancienne cloche de la première chapelle construite en 1884, située au coin de la rue Principale et de l’Église

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.