Publicité
4 juin 2017 - 04:00 | Mis à jour : 15:51

Véronique Pelletier de Wotton, auteur-compositrice-interprète

Par Sophie Marais, journaliste

Wotton - À 31 ans, Véronique Pelletier se sent à sa place pour la première fois. L’auteure-compositrice-interprète originaire de Wotton s’apprête à apporter des changements à sa vie.

C’est au secondaire que la musique s’est immiscée dans la vie de Véronique. «J’étais inscrite en sciences pures et nature au Cégep, je souhaitais devenir vétérinaire. Mais rapidement, je me suis rendu compte qu’au lieu de faire mes travaux, je grattais ma guitare ou jouais du piano», se souvient-elle.

Elle suit donc une formation en chant jazz et musique populaire à Sherbrooke. Parallèlement, elle fait partie de la formation Triniland, qui a sorti un album en 2007, et elle donne des spectacles de type chansonnier. Après le Cégep, elle complète un double baccalauréat en chant jazz et en éducation musicale et enseignement. Mais même si elle aime transmettre sa passion, elle se rend compte après un an d’enseignement au primaire que cela ne lui convient pas totalement.

Elle tombe alors sur une annonce de l’École nationale de la chanson de Granby et décide de s’y inscrire. Pendant une dizaine de mois, elle y apprend les rouages du métier d’auteur-compositeur-interprète.

«J’ai beaucoup plus confiance en moi. Cette formation me permet de me définir en tant qu’artiste. J’ai appris toutes les facettes du métier et j’ai en main tous les outils pour réussir. Cette formation est venue confirmer ma passion», ajoute Véronique, qui a pris la décision de déménager à Montréal et de se «jeter dans le vide» afin de se réaliser.

Actuellement à la recherche d’une équipe de travail, elle poursuit son travail de composition, donne des spectacles et a déjà manifesté son intérêt pour travailler dans les différents festivals artistiques de la métropole durant l’été.

Mais en attendant, la cohorte 2016-2017 de l’École nationale de la chanson prépare son spectacle de fin d’année. Les seize étudiants, dont fait partie Véronique, seront sur scène au Cégep de Granby le 7 juin et aux Francofolies de Montréal le 8 juin. Philippe Brach sera l’artiste invité lors de ces deux soirées. Une expérience supplémentaire pour cette auteure-compositrice-interprète qui compte bien faire sa place tranquillement.

«Je voulais terminer avec un petit clin d’œil. Lors du spectacle qui a eu lieu plus tôt cette année à Waterloo, la composition que j’ai présentée s’appelait Étincelle», conclut Véronique Pelletier.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.