Publicité
19 novembre 2016 - 04:00

Mario Jean au Centre d’art de Richmond, un succès sur toute la ligne!

Richmond – Le Centre d’art de Richmond a fait salle comble samedi dernier lors de la présentation du one-man-show de l’humoriste Mario Jean intitulé Moi, Mario. L’ambiance de proximité de la salle a créé des moments forts et bien entendu des fous rires. Les spectateurs sont tous ressortis le sourire aux lèvres. L’artiste s’est même permis des moments d’improvisations qui ont su conquérir son public. Certains ont même pu profiter de la générosité de l’artiste pour se faire prendre en photo et avoir un autographe de l’artiste.

L’équipe du Centre d’Art est heureuse du succès de cette soirée. « Il est toujours agréable d’entendre les gens rires autant entre les murs de cet établissement historique qui a marqué notre région », affirme Dominic Pearson, membre du CA et propriétaire de l’entreprise Bull’s Head qui s’est joint récemment à l’équipe.

Sandra Picken Roberts

Il est aussi important de souligner l’exposition de Sandra Picken Roberts, qui sera présentée lors de chaque spectacle, et ce, jusqu’au mois de juin 2017. L’artiste peintre du patrimoine se plaît à préserver l’histoire à travers l’art. Elle est reconnue dans la région pour ses œuvres peintes sur des tuiles d’ardoise.

Par la même occasion, elle présente l’initiative qu’elle a mise sur pied. Son projet consiste à jumeler des jeunes avec des mentors professionnels qualifiés et ainsi apprendre les différentes étapes de l’entrepreneuriat, en lien avec la création d’une petite entreprise.

Lors de chaque spectacle, des billets seront vendus au coût 5 $ de 6 unités et 2$ pour un billet afin d’avoir la chance de gagner un ensemble cadeau de l’artiste et ainsi soutenir le projet. Venez visiter l’exposition en grand nombre.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.