Publicité
19 août 2013 - 14:56

Pascale Archambault: ses sculptures en voyage vers le Guatémala

L'Avenir - Du 28 août au 13 septembre 2013 l’artiste sculpteure Pascale Archambault, résidente de l’Avenir, fera sa première exposition solo à Guatemala City dans la prestigieuse galerie d’art actuel « El Tunel ». Cette exposition fait suite à l’installation récente d’une œuvre monumentale de l’artiste dans la ville de Guatemala .

L’exposition « Preludio en cuatro tiempos » (Prélude en quatre temps) propose une série d’œuvres conçues et inspirées par les quatre éléments, les quatre saisons, les quatre fonctions fondamentales de la conscience (la pensée, le sentiment, l’intuition et la sensation) et les quatre étapes de la vie (l’enfance, la jeunesse,  la maturité et la vieillesse).

« Saisir l’essence de la matière »
Le marbre, le bronze, le bois et le métal seront exposés sous diverses formes afin d’exprimer, dans leur contexte esthétique et historique, la recherche paradoxale de la sensibilité dans le monde d’aujourd’hui.
« Cette exposition s’inscrit dans la continuité de ma carrière. Elle me permet de présenter les résultats des recherches réalisées depuis 2008 sur la fusion entre mes pièces sculptées et des objets de récupération. Cette expérimentation m’a permis d’approfondir la portée du langage visuel par rapport à l’impact significatif de l’œuvre sur l’observateur », selon Madame Archambault.

Depuis 1976, Pascale Archambault a expérimenté la sculpture sur bois, la céramique et la sculpture sur pierre, pour finalement se consacrer presque exclusivement à cette dernière. Son art est figuratif et la personne humaine, représentée dans son entièreté ou par fragments, y joue un rôle déterminant.
Plusieurs œuvres monumentales réalisées par Madame Archambault se trouvent au Québec, en Argentine, en Corée, en Uruguay, au Brésil, en France et au Guatemala.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.