Publicité
24 novembre 2015 - 09:06

Première graduation et exposition généalogique à Richmond

Selon le Bureau québécois d’accréditation de compétence en généalogie, il y aurait trois niveaux de compétence en généalogie : généalogiste de filiation, généalogiste-recherchiste et maître-généalogiste. Il y a quelques capacités personnelles qui distinguent ces trois niveaux de généalogie un peu trop élitiste, mais le premier niveau convient parfaitement à Monsieur ou à Madame Toulemonde qui voudrait amorcer son histoire de famille d’une façon rationnelle et fiable. Le résultat des travaux terminés reste des plus crédibles.

Un généalogiste de filiation doit savoir distinguer les divers outils de recherches qui s’offrent aux généalogistes, doit être capable de trouver des références vérifiables pour étayer ses travaux et doit pouvoir transmettre aux générations futures une cote de fiabilité pour chacune de ses références.

La valeur probante d’une référence varie de faible à très élevée. La cote de fiabilité la plus élevée est de niveau trois (3), c’est-à-dire l’impossibilité de trouver une meilleure référence pour étayer un fait généalogique puisque la référence est contemporaine à l’évènement généalogique. Par exemple, l’Acte manuscrit du mariage d’un ancêtre célébré en 1683. La plupart des transcriptions et les imprimés de données généalogiques comme les répertoires de mariages ont une cote de fiabilité de niveau deux (2) à cause des erreurs humaines pendant la transcription des actes originaux. Cependant, tous ces documents imprimés peuvent aussi servir d’index pour retracer d’autres références.

On doit citer toutes les références trouvées pour supporter un fait généalogique. Le niveau de fiabilité un (1) est très faible. Un oncle qui donne un renseignement généalogique, un renseignement non paginé (où le trouver) et non référencé (est-ce exact ?). De plus, l’oncle ne sera plus présent dans 200 ans pour corroborer son affirmation. Les sites internet de généalogie qui publient des renseignements généalogiques non référencés ont généralement la cote de fiabilité zéro (0), sans valeur, ou une cote de un (1) si on les considère comme un oncle qui donne un renseignement.

Quelques généalogistes de filiation ont reçu dernièrement une attestation de compétence de la Société généalogique de Richmond. Ils ont démontré leurs connaissances et leur capacité de dresser des tableaux généalogiques complets de huit générations ou plus en se basant sur des références dont la fiabilité est très élevée, soit le niveau trois. La Société généalogique de Richmond tiendra une exposition de leurs tableaux généalogiques réalisés durant l’année à l’hôtel de ville de Richmond, le dimanche 29 novembre 2015 de 10 h à 16 h. Entrée libre, bienvenue à tous.

Ouvrages généalogiques : une invitation aux familles

Les familles qui aimeraient exposer leurs généalogies manuscrites artisanales ou autres ouvrages généalogiques de famille durant l’exposition généalogique du 29 novembre, sont invitées à venir les déposer à l’hôtel de ville de Richmond, samedi le 28 novembre entre 19 h et 21 h. Une section de l’exposition sera aménagée pour permettre la consultation de ces travaux traditionnels.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.