Publicité
27 janvier 2015 - 09:44

GÉNÉALOGIE: Qui a engrossé la servante

L’acte :

La transcription : L’an 1722 et le 1er novembre en présence des témoins soussignés a été baptisée Marie fille naturelle dont le nom du père est inconnu dans la paroisse de Le Verguier née le 5 octobre dernier, fille de Françoise Triolet, de Bédarieux, diocèse de Béziers. Le parrain Sébastien Rescoulier, jardinier du mas de monsieur De Solas et la marraine Marie Bourié, fille de chambre chez madame De Solas qui n’a su signer.

Comme quoi depuis des siècles les petites gens ont le cœur à la bonne place et se supportent mutuellement dans leur misère, au mépris des riches qui, de collusion avec le richissime clergé catholique, ont toujours su se soustraire à leurs responsabilités.
Faut-il croire sérieusement en lisant cet acte de baptême que le père de l’enfant fut vraiment inconnu de tous les témoins cités? Serait-ce un pieux mensonge du prêtre? Dans ce cas-ci, on a choisi des témoins qui, à l’époque, n’avaient pas intérêt à ébruiter le scandale survenu dans la noble famille des employeurs. Ce cas n’est pas unique et cette collusion du clergé catholique en faveur des riches dure depuis des siècles. On trouve généralement les bonnes réponses à nos questions en apprenant à lire entre les lignes. Dès le début de nos recherches, une simple petite question doit nous venir en tête : qu’est-ce qui se trouve là au travers cette écriture qui échappe encore à notre attention?

Pour des suggestions ou pour s’inscrire aux Beaux dimanches en familles : Société généalogique de Richmond (genealogie@blaquiere.ca).

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.