Publicité
23 août 2011 - 08:57

Chronique photo. L’ÉVOLUTION DES APPAREILS NUMÉRIQUES

Les appareils photos numériques ont beaucoup évolués dans les 18 derniers mois.  Les fabriquants offrent désormais des appareils dotés de capteurs de 12 millions de pixels et plus et le nombre de fonctions embarquées dans les boîtiers sont multiples.  Pour l’utilisateur moyen,  il est difficile de s’y retrouver surtout que les petits manuels fournis avec les appareils sont laborieux à parcourir.  Résultat,  les utilisateurs se découragent trop souvent et optent pour le mode automatique.  Ce mode livre de bons clichés en situation de grande luminosité.

Pour travailler en zone d’ombre ou la nuit par exemple,  il faut exploiter les capacités des appareils ce qui n’est pas toujours évident.  Un cours de familiarisation devient donc prioritaire pour développer des habitudes de réglage qui donneront les clichés souhaités.

Il faut se rappeler que les appareils compacts offrent des capteurs 9 X 15 plutôt que des capteurs «4 X6» ce qui donne des sorties photos qui ne sont pas à l’échelle d’un parfait rectangle.  On perdra donc une partie de la photo à l’impression causé par le recadrage automatique des imprimantes papier-photo.  Il faut compenser au cadrage lors de la prise des photos et bien positionner ses sujets au centre du viseur.

LES REFLEX

Les appareils réflex sont enfin devenus abordables,  on parle ici de plus ou moins 550 $ chez les grands fabriquants.  Si ont dispose d’un budget plus élevé,  on pourra se procurer un boitier reflex avec des réglages manuels ( par molettes esternes).  C ‘est plus rapide et l’utilisateur n’est pas obligé de plonger dans le menu programme pour modifier l’exposition,  l’ISO et la vitesse de captation par exemple. De plus,  les points de «focus» sont plus nombreux pour une meilleure captation.  Ici encore,  il faut lire et relire sont petit manuel,  se procurer un ouvrage qui explique mieux comment exploiter son appareil (On trouve plusieurs de ces ouvrages pour Cannon et Nikon en particulier).

Les appareils reflex arrivent généralement avec un objectif 17X55 qui fait du bon travail.  On peur se procurer des objectifs 70X200 et 70X300 pour moins de 400 $ (ouverture 3.5-5.6 en général).  Ce sont des bas de gamme mais bien conçu en général.  Plus tard… on pourra se procurer des objectifs avec une ouverture constante de 2.8 mm.  Ce sera plus dispendieux mais le rendu sera meilleur surtout en situation de faible lumière.  Quand viendra le temps de passer à un boîtier plus évolué,  ces objectifs ne seront pas perdus.

Ici encore une série de cours de familiarisation permettra aux amateurs de mieux exploiter toutes les possibilités de leur appareil.  Cela exige de la patience et de la pratique.  On pourra toujours fonctionner sur le mode automatique mais pour arrêter des enfants qui jouent…  vaudra mieux utiliser la fonction vitesse avec les bons réglages.

COMPACTS HAUT DE GAMME

Il existe désormais des boîtiers compacts qui offrent des réglages par molettes externes.  Ils sont aussi dispendieux que les reflex bas de gamme mais ils sont plus légers et moins encombrants.  Leurs capteurs demeurent des 9 X 16 toutefois.  On ne peut pas tout avoir…

LA VIDÉO

Presque tous les appareils sont désormais dotés d’un mode vidéo qui donnent souvent des résultats renversants.  Quand on dépasse les 1500 $ pour un boitier réflex,  on pourra disposer d’un mode vidéo en haute définition.  Mais là, on aborde le monde de l’édition numérique et c’est une toute autre histoire.  Il faudra s’équiper de programmes d’édition vidéo à la hauteur.

La pratique rend parfait !

Pierre Pinard

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.