Publicité
29 août 2017 - 04:00 | Mis à jour : 7 septembre 2017 - 12:25

Des agriculteurs proactifs pour lutter contre l’érosion en milieu agricole

Cet été, plusieurs agriculteurs ont semé des graines… qu’ils ne récolteront pas! Regard sur les cultures de couverture, une pratique qui gagne en popularité dans la région et qui est bénéfique tant pour les producteurs agricoles que pour l’environnement.

Son nom le dit: la culture de couverture a comme principale fonction de couvrir le sol en semant des cultures qui restent en place après la culture principale de maïs ou de céréales. Elle agit comme une armure afin de protéger le sol de l’érosion à l’automne (après la récolte) et au printemps. Ainsi protégé, le sol reste bien en place et on évite le ruissellement souvent observé dans nos champs fortement en pente.

Cet été, trois producteurs laitiers de Wotton et Danville ont fait l’essai de cultures de couverture dans leurs champs de maïs. Un mélange de trèfle, de radis et de raygrass a été semé entre les rangs de maïs en juin. Après la récolte du maïs, ce mélange continuera à pousser jusqu’au gel. Les racines et les résidus de cultures restent en place, retiennent le sol et continuent à jouer leur rôle protecteur.

Les avantages sont multiples pour les agriculteurs: protection contre l’érosion, recyclage des éléments fertilisants du sol, amélioration du taux de matière organique et de la structure du sol. De plus, comme l’érosion est réduite, on retrouve moins de particules organiques et d’éléments fertilisants dans les cours d’eau. Il s’agit d’une situation gagnante pour tous puisque le sol, si précieux pour la production agricole, reste bien en place dans les champs.

Une autre façon d’intégrer les cultures de couverture dans une rotation est de réensemencer après la récolte des céréales, qui se fait vers la mi-août. Plusieurs options sont possibles: radis et/ou moutarde pour recycler les éléments fertilisants, pois fourrager pour fixer l’azote, blé ou seigle d’automne pour améliorer la structure du sol.

Vous êtes agriculteur et vous avez besoin d’accompagnement pour mettre en place une culture de couverture? Communiquez avec le Club agroenvironnemental de l’Estrie au 819 820-8620 pour des conseils personnalisés.

Une journée de démonstration sur les cultures de couverture aura lieu en octobre dans le secteur Wotton/St-Georges-de-Windsor. Gardez l’œil ouvert pour plus d’information!

Pour questions ou commentaires, communiquez avec Francisca Müller, agronome et agente en agroenvironnement et relève agricole à la MRC des Sources au 819 879-6661, poste233.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.