Publicité
18 novembre 2019 - 04:00

Gaz naturel : Richmond se mobilise

Richmond – Plus d’un an après l’annonce du gouvernement du Québec octroyant une aide financière de 150000$ pour la réalisation des études afin de prolonger le réseau gazier dans la ville de Richmond, la communauté d’affaires richmondaise se mobilise.

Les études réalisées l’an dernier ont permis de planifier le design du réseau, de valider l’emplacement de la conduite sur le tracé, de procéder à des tests de sol et à des relevés environnementaux ainsi que d’exécuter des travaux d’arpentage.

Suivant le dépôt de ces études préliminaires, les entreprises ayant pignon sur rue à Richmond ont manifesté leur intérêt à utiliser éventuellement le gaz naturel comme source principale d’énergie.

L’utilisation du gaz naturel dans les secteurs industriel et institutionnel contribuerait de façon significative à l’atteinte des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES).

Récemment, une quinzaine de dirigeants d’entreprises de Richmond ont pris part à une rencontre visant à les informer des derniers développements du projet. Parmi eux, on comptait des représentants du Foyer Wales, de Plastik MP, d’Exo-S, de Produits Hévéa et de Système d’emballage Solutech. Pour le maire de Richmond, Bertrand Ménard, «la présence de ces représentants démontre, sans l’ombre d’un doute, que l’arrivée du gaz naturel à Richmond est plus que souhaitable. La possibilité, pour les entreprises d’ici et les éventuels investisseurs, d’avoir accès au gaz naturel constitue un avantage incontestable. Comme ce fut le cas dans les autres régions du Québec où le gaz naturel a été déployé, le prolongement du réseau gazier représente un levier de développement économique ayant un impact non seulement sur le maintien des acquis, mais également sur le développement de notre économie, car la santé financière des entreprises contribue à la préservation et à la création d’emplois directs et indirects et, par le fait même, à l’enrichissement collectif.»

L’arrivée du réseau de distribution du gaz naturel, qui nécessiterait un investissement de plus de 12M$, est très attendue à Richmond qui compte sur celui-ci pour dynamiser le développement économique de la région. «La disponibilité du gaz naturel à Richmond permettra à la région d’être sur un pied d’égalité avec les villes de Windsor, Asbestos et Acton Vale, pour ne nommer que celles-là, qui offrent déjà cette énergie,» souligne le maire de Richmond. En plus de compter sur la mobilisation des entreprises, les députés de Richmond-Arthabaska, M.Alain Rayes, et de Richmond, M.André Bachand, ajoutent leur appui à cet important projet.

Au cours des prochaines semaines, Énergir validera auprès des entreprises du parc industriel leur consommation potentielle de gaz naturel et confirmera avec les élus municipaux le tracé proposé. Après quoi, les élus de Richmond, qui comptent sur l’appui du Comité de promotion industrielle de la région de Richmond (CPIR) et de la Chambre de commerce et d’industrie de la région de Richmond, ont demandé à rencontrer le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles du Québec afin de présenter et défendre la pertinence de déployer le réseau gazier à Richmond. Situé à l’intersection d’axes autoroutiers importants, le parc industriel de Richmond accueille chaque jour près d’un millier de travailleuses et travailleurs répartis dans une quinzaine d’entreprises évoluant dans des domaines variés: caoutchouc, emballage, fabrication, transport, usinage, etc.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.