Publicité
9 novembre 2019 - 04:00

Une première pour la pompière Emanuelle Cassan

Par Richard Lefebvre, Journaliste

Wotton (RL) - Pratiquement tout le Québec a fait connaissance avec la première femme à apparaître dans le calendrier des pompiers. En effet, Mlle Emanuelle Cassan, une résidente d’Asbestos et pompière à temps partiel à Wotton depuis trois ans, a vu son horaire du temps être surchargé au cours de la dernière semaine, en raison des sollicitations d’entrevues qui affluaient de toutes parts. Le fait d’être la première femme à figurer dans le populaire calendrier vendu aux profits de la fondation des pompiers pour les grands brûlés a valu à Mlle Cassan une notoriété aussi soudaine qu’inattendue. « Lorsque j’ai répondu à l’appel de candidatures et que j’ai été sélectionnée, j’étais loin de me douter de toute l’ampleur médiatique que cela allait prendre. Bien sûr que c’est spécial pour moi de faire partie de cette aventure et d’être la première, mais il ne faut surtout pas croire que j’espérais attirer toute cette attention sur moi en faisant cela, absolument pas. » De relater la jeune femme en riant. 

« En fait, j’effectuais simplement des recherches sur internet, en lien avec les cours de karaté que je donnais, lorsque j’ai vu passer les inscriptions, j’ai décidé d’apporter mon soutien à la cause et j’ai posé ma candidature. Par la suite, on m’a téléphoné pour m’offrir une place à l’envers de la couverture, ce que j’ai accepté avec plaisir et où j’ai eu la chance de jumeler un texte à ma photo. Je suis contente de voir que l’on fait une place aux femmes et que l’on met davantage l’accent sur le métier plutôt que sur les modèles en questions. » A-t-elle poursuivi. Cette jeune mère de famille est actuellement l’une des trois pompières en services à la caserne 17. 

« Au départ c’est un ami, pompier lui-même, qui m’a informé du fait que le service incendie était à la recherche de personnel, or après quelques questions et comme le défi m’intéressait, j’ai postulé. Une fois les tests usuels complétés, j’ai eu l’honneur de joindre les rangs d’une superbe équipe qui m’a vraiment bien accueilli. En fin de compte si toute cette publicité entourant la sortie du calendrier, fait en sorte d’attirer l’attention davantage sur la cause des grands brûlés et sur le fait que les services incendies de toutes les régions, ont constamment besoin de gens prêts à s’investir pour le bien de la communauté, alors ce sera tant mieux. » De conclure la dynamique jeune femme.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.