Publicité
24 avril 2019 - 04:00

Inauguration du 100e anniversaire des Chevaliers de Colomb

Par Ralph Côté, Journaliste

Richmond (RC) – C’est à l’Hôtel de Ville de Richmond que le Conseil1950 des Chevaliers de Colomb de Richmond a inauguré son 100e anniversaire. L’évènement s’est déroulé le mardi 16 avril dans le cadre d’un 5 à 7 convivial permettant de souligner cent ans de chevalerie, de 1919 à 2019, assurant au sein de la population la devise de l’organisme: charité, unité, fraternité et patriotisme.

Une brochure réalisée par le Conseil1950 dans le cadre du 100e permet de découvrir l’évolution de la chevalerie. En Amérique du Nord, c’est un prêtre catholique américain qui a été le fondateur de l’organisation des Chevaliers de Colomb. Né le 12 août en 1852 à Waterbury, Connecticut, il s’est éteint le 14 août 1890 à New Haven, également au Connecticut.

Des témoignages

L’aumônier Benoit Houle, le maire Bertrand Ménard, le Grand Chevalier Julien Nault, le Député de district23 et le président du Comité du 100e Gaston Larivière ont tour à tour rappelé l’évolution et les efforts de 1919 à 2019.

«Rendons aujourd’hui hommage à cent ans de bénévolat, de charité, d’unité, de fraternité et de patriotisme. Soyons reconnaissants envers ses hommes qui, en œuvrant souvent avec des humbles, ont compris le véritable sens de la Chevalière. Ils ont été et sont encore des Chevaliers combattant la pauvreté, repoussant la misère, la haine et les préjugés, lesquels sont le cancer de toute société et sont de toutes les époques», observe le Grand Chevalier Julien Nault.

Curé durant une vingtaine d’années aux paroisses Sainte-Famille et Sainte-Bibiane, le prêtre et aumônier du Conseil1950, Benoit Houle rend grâce à Dieu pour tout le bien accompli depuis 100 ans. « Les temps ont changé, mais les principes de l’ordre restent toujours actuels. Il faut faire reculer la misère sous toutes ses formes. La solidarité dont nous faisons preuve pour aider les organismes existants est un nouveau souffle de vie et une nouvelle manière de vivre de la “chevalerie”.»

Quant au maire de Richmond, Bertrand Ménard, il constate quotidiennement les fondements de leurs actions. « Vos soucis de soutien et d’entraide envers les plus démunis, les malades, les handicapées et la jeunesse de notre société contribuent à faire une réelle différence. Permettez-moi de me faire le porte-parole de la communautaire pour vous remercier et profondément de l’implication bénévole et du don de soi consenti par chaque de vos membres au cours des 100 dernières années. »

« À titre de Chevaliers, nous sommes engagés face à la charité à venir en aide à des gens moins privilégiés. Dans l’unité, nous réalisons qu’aucun de nous n’est meilleur que l’ensemble que nous formons. Tous ensemble, ensemble nous nous unissons, nous nous soutenons les uns les autres. Dans la fraternité, en développement des liens fraternels et en parlant de l’avenir de notre conseil. Et finalement, dans le patriotisme en reconnaissance la vision de notre fondateur, l’Abbé McGivney, et en reconnaissant le dévouement de tous les Frères Chevaliers dans les bonnes œuvres et dans le don de plusieurs heures de bénévolat », de conclure M.Gaston Larivière.

Au terme de ces allocutions, le Député du district2, Jean-Claude Côté, a pour sa part félicité tous les officiers et membres du Conseil1950. Par ailleurs, M.Côté a tenu à rappeler que la chevalerie a été présente à Richmond durant 37 ans jusqu’à ce que l’organisme soit structuré sur la base d’un conseil.

Prochaine étape

Suite à cette inauguration, la prochaine étape sera celle de la messe du centième anniversaire suivi d’un repas du midi au Centre communautaire Sainte-Famille.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.