Publicité
13 avril 2019 - 04:00

Alain Rayes accueille une étudiante de St-Denis

Richmond-Arthabaska – Le député de Richmond-Arthabaska et lieutenant politique du Québec pour le Parti conservateur du Canada, Alain Rayes, a récemment accueilli au Parlement Eugénie Veilleux, une étudiante universitaire de Saint-Denis-de-Brompton.

Celle-ci était la représentante de la circonscription à l’occasion des Héritières du suffrage. Organisée par l’organisme À voix égales, cette initiative a permis à 338 jeunes femmes canadiennes de se familiariser avec les institutions politiques nationales. À voix égales, défends la représentation égale des femmes au Parlement.

Les participantes ont notamment participé à une simulation parlementaire. Eugénie Veilleux a ainsi pris place sur le siège occupé par Alain Rayes à la Chambre des communes. Elle a également rencontré le député de Richmond-Arthabaska dans son bureau de l’édifice Wellington sur la colline parlementaire.

«Il s’agit d’une expérience unique pour ces jeunes femmes rayonnantes, ambitieuses et déterminées. J’espère que cela leur aura donné le goût du service public. Les femmes sont de plus en plus nombreuses en politique. Il est important que cette tendance se poursuive. J’ai d’ailleurs échangé avec des représentantes du groupe Femmes, Politique et Démocratie sur ce sujet récemment», a lancé Alain Rayes.

Celui-ci a en effet rencontré la directrice générale de l’organisme, Esther Lapointe, ainsi que la présidente Thérèse Mailloux dans son bureau de circonscription. «Nous avons partagé plusieurs idées qui devraient favoriser le recrutement des femmes en politique», a-t-il conclu.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.