Publicité
6 mars 2019 - 04:00

Richmond adopte sa Politique amie des aînés

Richmond – C’est avec beaucoup de fébrilité qu’a été dévoilée la toute première politique Municipalité amies des aînés de la Ville de Richmond. Regroupés au centre communautaire le dimanche 3 mars, de nombreux citoyens étaient réunis pour l’occasion en présence des élus municipaux, dont Céline Bourbeau ainsi que les députés André Bachand et Alain Rayes.

D’entrée de jeu, la présidente du comité de pilotage et conseillère municipale responsable du dossier des aînés, Céline Bourbeau, a souligné qu’elle était très fière du chemin parcouru au cours des 24 derniers mois. Cette Politique guidera les actions des membres du conseil municipal dans ses décisions et actions pour les prochaines années.

«La douzaine de membres du comité de pilotage ont assisté assidument aux rencontres de préparation et ont su solliciter la mobilisation de la population aux consultations que nous avons tenues. L’écriture de ce document est basée sur une démarche participative importante ayant réuni, lors d’une consultation citoyenne, le 25 février 2018, les citoyens de la municipalité. La politique s’est aussi enrichie grâce à une multitude d’autres rencontres auprès de groupes ciblés représentant les aînés», constate MmeBourbeau.

Consciente de l’importance démographique des 65 ans et plus, soit près de 24% de sa population, la Ville de Richmond perçoit bien que ces derniers affectionnent particulièrement leur tranquillité et leur qualité de vie. Selon ce groupe d’âge, la ville offre un milieu de vie sécuritaire et paisible tout en étant riche de culture et fier de nature avec notamment la salle de spectacle du Centre d’art, les pistes cyclables, les nombreux parcs et espaces verts, le terrain de golf, le canot-kayak, le ski de fond et autres attraits.

«D’ailleurs, les gens de Richmond sont réputés pour leur fierté, leur esprit de communauté et de coopération. Les nombreux services de proximité font en sorte que Richmond représente un milieu propice pour des rencontres amicales. C’est sur cette base solide que Richmond construira un avenir meilleur pour ses aînés», souligne le maire Bertrand Ménard.

Potentiel, richesse et ressources

Le portrait sociodémographique de la municipalité, réalisé par la Corporation de développement communautaire du Val-Saint-François afin de préparer la politique amie des ainés, révèle un grand potentiel et une grande richesse en ressources communautaires. «L’amélioration de la qualité de vie de nos concitoyens est l’une de nos plus importantes priorités. Avec cette nouvelle politique MADA comme outil, il est clair que nous pourrons avancer dans le bon sens. Plusieurs défis stimulants et mobilisateurs se dessinent et on sent la volonté du milieu de passer à l’action. Je suis très fière du travail accompli et optimiste face aux réalisations à venir», d’ajouter MmeBourbeau.

L’objectif pour une municipalité Amie des aînés est de mettre un frein à l’âgisme, de développer une culture d’inclusion sociale des aînés, d’adapter ses politiques, ses services et ses structures pour cette tranche de la population afin, entre autres, de les aider à rester actifs. La Ville accueille la politique MADA comme le reflet du respect qu’elle a pour ce groupe d’âge reconnu pour son expérience de vie. Cette politique permettra à Richmond d’être inscrite comme municipalité Amie des aînés.

Il est important de souligner que la Ville de Richmond a pu compter sur l’appui financier du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec afin de réaliser sa politique MADA ainsi que son plan d’action2019-2021.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.