Publicité
12 mai 2018 - 10:51 | Mis à jour : 11:01

Conférence sur le droit à l’alimentation à Asbestos

Asbestos (GCA) - Le droit humain à l’alimentation, à quoi ça sert? Tel fut le thème développé par la conférencière invitée par la ressource de la Cuisine collective de la MRC des Sources. MmeLucie Lamarche, professeure de droit à l’UQAM, a donc entretenu son auditoire, sur le droit humain à une saine alimentation, devant une salle comble de citoyens provenant du public, ainsi que de différentes organisations communautaires et des représentants de la ville d’Asbestos, du provincial et du fédéral.

Mme Lamarche a orienté sa présentation, sur ce que cela représente exactement, et comment on peut s’assurer que ce droit soit vraiment respecté des gouvernements. C’est d’ailleurs en toute simplicité et avec humour que la conférencière a apporté quelques éléments de réponse à ces questions.

Précisons également que cette conférence est présentement jumelée au lancement de la pétition du «Regroupement des Cuisines Collectives du Québec», afin de demander au gouvernement provincial d’exercer davantage de leadership sur l’enjeu alimentaire.

En adoptant une politique alimentaire québécoise sur le droit de tous à l’alimentation, la fixation du prix d’un panier d’aliments de base, l’accessibilité à des jardins, des locaux de cuisine collective, le financement accru des organismes communautaires en alimentation, une offre d’aliments sains dans les établissements publics, la taxation accrue des boissons sucrées et les aliments ultra-transformés, la réintroduction des cours de cuisine dans les programmes éducatifs. La Cuisine collective de la MRC des Sources était l’hôte afin de représenter l’Estrie lors de cette vaste tournée du Regroupement des cuisines collectives du Québec.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.