Publicité
4 juillet 2017 - 04:00

Danville, je me souviens

Par Sophie Marais, journaliste

Danville (SM) - Le 29 mai dernier, les élèves de 5e et 6e année de l’école primaire Asbestos-Danville-Shipton (ADS) présentaient un projet débuté en novembre dernier. Intitulé «Danville, je me souviens», cette démarche est un pas de plus vers l’intégration de l’école au sein de sa communauté.

Par le biais d’une collection d’entrevues vidéo et de courtes histoires, produites par les élèves, des aînés de la communauté partagent leurs souvenirs de Danville. Les jeunes ont tout d’abord élaboré des entrevues en suivant les judicieux conseils de la conteuse Patricia Warnock. Ils se sont par la suite pratiqués auprès de leur entourage avant de rencontrer les 11 personnes de la communauté préalablement sélectionnés par Julie Corriveau Wilson, la coordonnatrice du Centre scolaire communautaire.

«Nous avons cherché des gens réceptifs, qui viennent de la région ou qui y vivent depuis longtemps. Les enfants leur posaient plusieurs questions sur l’histoire de Danville, précise Mme Wilson. Ces rencontres avec les personnes, âgées de 50 ans ou plus, ont été filmes et les élèves, toujours assistés par la conteuse, ont sélectionné certaines parties des entrevues afin d’en faire des histoires.

Lors de l’événement, certains élèves ont tenu à présenter leur projet, en même temps qu’un documentaire réalisé sur la conception et la réalisation de «Danville, je me souviens». Des copies de ce documentaire ont été laissées à la municipalité et à l’école ADS. Les responsables du projet étudient actuellement la possibilité de les rendre accessibles à toute la population.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.