Publicité
26 avril 2017 - 04:00

Jacob a besoin d’une chambre hyperbare

Danville - Annie Blais et Rémi Daigle sont les heureux parents de Jacob qui fêtera ses trois ans cet été. Quand Jacob a eu six mois, sa maman a commencé à se douter que quelque chose ne marchait pas, elle a partagé ses inquiétudes avec son médecin. À neuf mois, le bébé ne présentait toujours pas de tonus musculaire lui permettant de s’asseoir ou de se coucher.

Depuis 2015, Jacob subit une série de tests et d’examens confirmant son hypotonie musculaire. Il suit des traitements de physiothérapie pour l’aider à renforcir ses muscles.

«Il y a une belle amélioration depuis la physiothérapie. Il a trouvé sa façon de se déplacer sur les fesses l’été dernier. Chaque progrès, chaque nouveau geste sont de grosses victoires pour nous», ajoute la maman de Jacob.

Parallèlement à ces traitements, Annie Blais a entrepris des recherches concernant les bienfaits de la chambre hyperbare pour des pathologies comme celles de Jacob. Dans ce caisson hermétique, la pression de l’air est augmentée par le biais d’un compresseur, et la concentration d’oxygène peut elle aussi être augmentée. Les traitements, d’une durée totale de 90 minutes, permettent une régénérescence des muscles par exemple. Mais Santé Canada ne reconnaît pas encore ces traitements, les frais sont donc à la charge des patients.

La famille décide d’acquérir cette machine pour soulager et aider Jacob. En collaboration avec le service traiteur Les délices du sommet d’Asbestos, ils vendent des galettes. Puis, ils vont frapper à la porte des Chevaliers de Colomb de Danville qui décident de venir en aide à Jacob en offrant la location de la machine.

«Nous organisons un souper spaghetti le 5 mai de 17 h à 21 h, et avec l’argent amassé, nous allons nous rembourser une partie des 2 300 $ nécessaires et le conseil défrayera la balance», a précisé Michel Poirier, secrétaire financier de l’organisme. Cette location sera avec option d’achat, ce qui diminue quelque peu la facture que les parents auront à payer à l’achat du caisson hyperbare, soit 25 000 $. Annie Blais a aussi créée une page de sociofinancement one dollar gift (https://www.onedollargift.com/ca-fr/Reve-Une-chambre-hybare-pour-Jacob-20476) et une page Facebook Une chambre hyperbare pour Jacob.

Les parents espèrent avoir les moyens de conserver la machine qui devrait être livrée sous peu pour un premier traitement de 40 jours.

«Le regard des autres est difficile. C’est une maladie qui ne se voit pas, et les commentaires sont parfois difficiles à entendre. Mais Jacob, c’est mon petit rayon de soleil, il reste de bonne humeur, sourit tout le temps», conclut Annie Blais.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.