Publicité
12 janvier 2017 - 04:00

Roxanne Vallières met sur pied un centre de répit pour des jeunes et leurs parents

Par Ralph Côté, Journaliste

Windsor (RC) – C’est à la fin du mois de février que Roxanne Vallières débutera concrètement les premiers pas du Centre de répit Théo Vallières, dont la mission est de soutenir les adolescents et jeunes adultes atteints de divers handicaps, mais aussi les parents qui pourront bénéficier de temps libres pour se ressourcer et vaquer à diverses activités. L’endroit sera situé sur la rue Saint-Georges à Windsor dans la maison familiale liée au transporteur Autobus Dion. Le centre pourra accueillir 21 jeunes.

Bien connue à Windsor, Roxanne Vallières est la mère de l’un de ses enfants, Théo, qu’elle a adoptés en mars 2003. Dès l’âge de 26 mois, il a éprouvé plusieurs difficultés liées à la paralysie cérébrale, à l’épilepsie, à des problèmes neurologiques et autres déficiences. Pour sa mère, il n’était pas question d’abandonner, mais face au manque de ressources grandissantes, l’idée d’un lieu adéquat a mijoté au fil des temps, particulièrement durant les deux dernières années qui ont abouti à la création du Centre de répit Théo-Vallières. «Dans le Val-Saint-François nous pouvions disposer d’un centre adapté. Je me suis toujours dit : l’important est d’y croire. Et voilà, j’y suis arrivée.

Défi, but et objectifs

Le Centre de répit Théo-Vallières est un organisme à but non lucratif qui a pour objectif d’offrir aux adolescents et aux jeunes adultes scolarisés ayant une déficience intellectuelle, de légère à moyenne, à des activités qui s’assimilent à la vie quotidienne. Il s’agit de petits ateliers de travail (cuisine, lessive, jouets, bois) pour s’amuser, apprendre et expérimenter la vie de tous les jours, et aussi pour retrouver des amis qu’on n’a pas toujours la chance de voir à l’extérieur de l’école.

« Le but est aussi d’offrir tout simplement à des parents de s’arrêter et de reprendre leur souffle. C’est pour eux l’avantage d’assurer la meilleure flexibilité possible pouvant les accommoder. Les objectifs du centre Théo-Vallières sont la valorisation de l’estime de soi, les activités pour familiariser leur quotidien, la vie sociale, la culture et les sports. Le but principal est d’empêcher l’isolement afin que les adolescents et jeunes adultes puissent trouver la place qui leur revient », précise la maman qui, il a quelques années, avait fait confiance à un groupe d’intervenants du milieu scolaire qui avaient concocté un voyage à Disney pour des enfants ayant divers handicaps parmi lesquels avait participé Théo.

Pour Roxanne Vallières, le défi est d’implanter un service d’accueil durant les week-ends, les journées pédagogiques en semaine, les journées de relâche, les congés de Noël et la période estivale. « Le besoin d’un tel centre est réel. J’ai fait mes devoirs l’été dernier en créant un camp adapté de deux jours par semaine. Il regroupait huit jeunes et j’ai dû en refuser plus de onze, car mes places étaient limitées.

10 000 $ à recueillir

À l’approche de l’ouverture du centre en février, Mme Vallières et son équipe, invite la population, gens d’affaires et autres milieux à contribuer monétairement au projet. Déjà, le Service de développement régional et local de la MRC du Val-Saint-François a contribué à l’effort en mettant sur pied un plan d’affaires et des démarches auprès du gouvernement du Québec pour que le centre soit un organisme à but non lucratif (OBNL). De plus, un conseil d’administration regroupe Mathieu Viens, enseignant en adaptation scolaire à l’école secondaire du Tournesol; Geneviève Lacroix, future parent utilisatrice; Miryam Girard, membre de la communauté windsoroise et Roxanne Vallières à titre de fondatrice et coordonnatrice.

Cependant, le projet s’élève à environ 30000 $, duquel il manque 10 000$ pour le démarrage (équipements, mobiliers, outillage, appareils de cuisine, articles pédagogiques, matériel informatique, amélioration locative, est)et adaptation de la cuisine). « C’est pour cette raison que je fais une demande d’aide financière pour une partie de cette somme et que je me dois de cogner à plusieurs portes.

Afin d’accroître l’objectif, trois volets de financement sont disponibles : 100 $ à 499$ ; 500 $ à 999 $ et 1000 $ et plus. Ces tranches d’argent apporteront une visibilité accrue aux donateurs qui veulent supporter le projet. Pour plus informations, communiquez avec Roxanne Vallières au 819845-9037, ou par courriel à mtcroxanne@hotmail.com/.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Actualités - L'Étincelle se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Actualités - L'Étincelle collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.